NOUVELLES
26/04/2018 18:49 EDT | Actualisé 26/04/2018 18:49 EDT

Demandeurs d'asile: le plan de triage promis par Ottawa se fait attendre

Le gouvernement fédéral a-t-il été trop optimiste en promettant un plan de triage des demandeurs d'asile dès la fin de cette semaine?

Toronto Star via Getty Images

Le gouvernement fédéral a-t-il été trop optimiste en promettant un plan de triage des demandeurs d'asile dès la fin de cette semaine? La question se pose alors qu'il demeure muet sur les détails de ce plan.

Ils seront connus «très bientôt», a assuré le ministre de l'Immigration, Ahmed Hussen, jeudi.

«Nous y travaillons, nos fonctionnaires sont constamment en contact et sont en train de jeter les bases», a-t-il affirmé en promettant une mise à jour sous peu sans toutefois préciser si elle serait faite d'ici dimanche.

Un cadre supérieur de l'Agence des services frontaliers du Canada avait affirmé, lors d'une séance d'information vendredi dernier, que le ministère espérait «trouver une solution fonctionnelle dans les prochains jours» et que «les éléments de base» seraient «mis en place» à la fin de cette semaine.

Le député Luc Thériault, du Groupe parlementaire québécois, y voit la preuve que le gouvernement «n'est pas prêt» et «n'a pas de plan» pour gérer un nouvel afflux de demandeurs d'asile au chemin Roxham à Saint-Bernard-de-Lacolle.

«C'est difficile de prendre une vitesse de croisière quand tu traînais de la patte et que tu ne faisais rien par rapport à cette crise-là, a-t-il ironisé. Ils ont de "l'arriérage" et ils nous font croire qu'ils sont en train de régler ça, alors qu'il y a plein de problèmes.»

Le gouvernement doit trouver des endroits où héberger les demandeurs d'asile arrivés au Québec, qui souhaitent se rendre en Ontario, a expliqué le porte-parole du ministre Hussen, Mathieu Genest.

La capacité d'accueil à Toronto est déjà atteinte, selon le maire, John Tory, qui réclame du financement des gouvernements provincial et fédéral. Les demandeurs d'asile dans les sites d'hébergement torontois sont cinq fois plus nombreux que l'an dernier, selon les chiffres de la Ville. En moyenne, 2351 ont utilisé les refuges par nuit en avril comparativement à une moyenne de 459 en 2016.

Le gouvernement fédéral cherche des sites d'hébergement à l'extérieur de la ville reine, a précisé Mathieu Genest. De hauts-fonctionnaires fédéraux se sont rendus à Queen's Park en début de semaine pour rencontrer leurs homologues et discuter de ces questions.

Les autorités fédérales ont indiqué vendredi qu'elles s'attendaient à voir arriver davantage de demandeurs d'asile que l'an dernier. De janvier à la mi-avril, 6373 nouveaux migrants sont entrés au pays, soit deux fois plus que l'an dernier durant les quatre premiers mois de l'année. De ce nombre, 5609 sont entrés par le Québec.