POLITIQUE
26/04/2018 10:53 EDT | Actualisé 26/04/2018 11:34 EDT

La CAQ et Québec solidaire se moquent de l'idée de clôture de Jean-François Lisée

À la rigolade, le député caquiste Jean-François Roberge a suggéré au chef du PQ d'y aller plutôt avec un «nain de jardin».

Christinne Muschi / Reuters
Le chemin Roxham.

La Coalition avenir Québec (CAQ) et Québec solidaire (QS) se sont moqués jeudi de l'idée du chef péquiste Jean-François Lisée de rediriger les migrants irréguliers vers des postes frontaliers et de bloquer l'accès au chemin Roxham à l'aide d'une clôture.

M. Lisée a lancé cette idée mercredi, en mêlée de presse à l'Assemblée nationale. Il a plus tard nuancé ses propos, en laissant tomber le mot «clôture» et en parlant plutôt d'un «panneau ou d'une haie de cèdres».

Il a rappelé que le gouvernement fédéral doit avant tout suspendre l'entente sur les tiers pays sûrs qui lie le Canada aux États-Unis.

À la rigolade, le député caquiste Jean-François Roberge a suggéré au chef du PQ d'y aller plutôt avec un «nain de jardin».

Le député de QS, Gabriel Nadeau-Dubois, s'est également moqué de la déclaration de M. Lisée jeudi, en affirmant qu'il s'était «planté».

Mais il a dit partager son désir de voir l'entente des tiers pays sûrs suspendue, ce qui permettrait aux migrants qui passent actuellement par le chemin Roxham en Montérégie de se tourner vers les postes frontaliers réguliers.

D'après M. Nadeau-Dubois, ériger une barrière physique au chemin Roxham n'est pas la solution, car les migrants la contourneraient, et peut-être même au péril de leur vie.

À voir également sur le HuffPost Québec:

📣 NOUVEAUTÉ
Vous ne voulez rien manquer de la campagne électorale à venir?

Cliquez ici pour devenir membre de notre groupe
​​​​​​​
«Québec 2018: les élections provinciales»!