NOUVELLES
26/04/2018 15:32 EDT | Actualisé 26/04/2018 15:32 EDT

La SPCA s'en prend aux commanditaires de rodéos

Le mouvement Desjardins et Loto-Québec sont notamment pointés du doigt.

StitchBabe via Getty Images

La SPCA de Montréal lance une offensive contre les rodéos du Festival western de St-Tite et invite les commanditaires de l'événement à retirer leur appui financier à «la cruauté animale».

Dans une vidéo publiée sur sa page Facebook jeudi, l'organisation de défense des animaux interpelle directement une quinzaine de commanditaires, dont le mouvement Desjardins, Loto-Québec, Coca-Cola et Ford.

Cette campagne s'inscrit dans la foulée du rapport déposé début avril au Comité consultatif sur les rodéos, qui concluait que les rodéos sont illégaux et soumettent les animaux à des risques de lésions et de graves blessures.

Un «malaise»

Desjardins, qui est commanditaire du Festival western de St-Tite depuis 50 ans, ne remet pas en question son soutien financier à l'événement.

«Nous sommes conscients que des personnes peuvent avoir un malaise face à ce type d'événement», a admis dans un courriel au HuffPost Québec, Annie Josiane Bujold, porte-parole du mouvement Desjardins.

«Cela dit, les autorités du Festival nous ont assuré avoir obtenu toutes les garanties nécessaires quant au traitement réservé aux animaux lors de rodéos. Nous n'avons pas de raisons de croire le contraire», a-t-elle affirmé.

Pour produire le rapport qu'il a déposé au Comité consultatif sur les rodéos, le professeur de l'Université de Montréal Alain Roy et son équipe ont notamment examiné les animaux avant et après leur participation aux épreuves lors de la dernière édition du festival.

Le rapport de 600 pages conclut entre autres que les activités de dressage soumettent les chevaux et les taureaux à des risques de lésions et de graves blessures. Il souligne la détresse psychologique que vivent les animaux lors d'événements de ce genre.

Malgré tout, Desjardins dit s'en remettre «à l'expertise des responsables du Festival», tout en rappelant que l'événement génère des retombées économiques importantes pour la région.

Les autres commanditaires contactés par le HuffPost Québec n'avaient pas réagi au moment de publier cet article.