NOUVELLES
25/04/2018 17:33 EDT | Actualisé 25/04/2018 17:33 EDT

Singh ignorait la position de son caucus sur le contrôle des armes à feu

Le chef néo-démocrate avait d'abord évité de répondre.

Mark Blinch / Reuters

La question du contrôle des armes à feu a beau avoir divisé le caucus néo-démocrate par le passé, son chef Jagmeet Singh ignorait mercredi la position de ses députés sur un projet de loi libéral présentement à l'étude pour resserrer ce contrôle.

M. Singh a dû se tourner vers le chef parlementaire du Nouveau Parti démocratique (NPD), Guy Caron, lors de son point de presse hebdomadaire pour lui demander qu'elle était la position du caucus sur le projet de loi C-71. Il a ensuite affirmé que l'ensemble du caucus néo-démocrate l'appuyait.

Le chef néo-démocrate avait d'abord évité de répondre à la question en affirmant que le porte-parole du parti en la matière s'était déjà prononcé, mais il s'est ensuite tourné vers M. Caron devant l'insistance d'une journaliste.

Cet impair survient alors que des voix au sein du parti tentent de convaincre M. Singh de se présenter dans la circonscription d'Outremont où se tiendra une élection partielle. Une victoire lui permettrait d'être plus présent au parlement et, par conséquent, plus au fait de ce qui se passe au sein de son caucus.

Deux députés néo-démocrates du nord de l'Ontario avaient brisé la ligne de parti en 2012 et voté avec les conservateurs pour abolir le registre des armes à feu. Ils ne siègent plus à la Chambre des communes, mais leurs collègues Charlie Angus et Niki Ashton qui ont été réélus avaient déjà voté pour l'abolition du registre avant de se raviser.