DIVERTISSEMENT
25/04/2018 07:25 EDT | Actualisé 25/04/2018 07:25 EDT

Pourquoi «Avengers: Infinity War» est le plus sombre des Marvel Disney (SPOILERS!)

Le fabuleux méchant Thanos y est pour quelque chose.

Le tant attendu blockbuster Marvel au casting démentiel est enfin là: Avengers: Infinty War sort au Québec ce vendredi 27 avril. Cet opus, le 19e de l'univers cinématographique Marvel (MCU), est l'aboutissement de trois phases lancées consécutivement depuis maintenant 10 ans, avec la sortie du premier Iron Man en 2008.

Au fil des opus, un fil rouge s'est tissé grâce aux indices distillés avec parcimonie, notamment au travers des scènes post-générique. Un fil conducteur qui mène tout droit à cette rencontre titanesque entre le grand méchant Thanos et les héros du MCU, les Avengers, mais aussi les Gardiens de la Galaxie, Black Panther, Docteur Strange et Spider-Man.

Avec cette concentration de super-héros emblématiques et la propension de Marvel à susciter le rire, même pendant les moments les plus dramatiques, on pouvait imaginer que cet "Avengers 3" ne serait qu'un énorme blockbuster, enchaînant combats, vannes et batailles d'ego entre super-gentils, avant de les voir repartir, victorieux, bras dessus, bras dessous face au soleil couchant. Un Marvel Disney en somme (ce qui exclut notamment les Marvel de la Fox, comme la série des X-Men ou Deadpool).

Mais on est très loin du compte. Le HuffPost a pu visionner le film et vous explique, en quelques points, pourquoi Avengers: Infinity War est de loin le Marvel Disney le plus sombre du MCU.

Vous êtes sûr de vouloir vous aventurer au-delà de ce gif? C'est à vos risques et périls: la suite de l'article est remplie de spoilers...

Vous êtes sûr ?

Vraiment ?

Alors, c'est parti...

  • "Infinity War" réalisé par George R.R Martin?

On ne va pas y aller par quatre chemins, la première chose que l'on retiendra inévitablement de ce film est le nombre de morts. Oui, oui, pour la première fois Disney a bien fait mourir ses personnages, même les plus emblématiques. Certes, on pouvait s'attendre à voir disparaître certains d'entre eux, leur interprète étant en fin de contrat avec Marvel comme Chris Evans (Captain America), Robert Downey Jr (Iron Man) et Chris Hemsworth (Thor). Mais l'hécatombe va bien plus loin.

Le ton est donné dès les premières minutes avec la disparition brutale et violente de deux personnages particulièrement appréciés par les fans. S'enchaînent ensuite quelques décès pendant les 2h30 bien tassées du film, avant l'apothéose finale. "Je suis ébranlée", résume avec justesse cette journaliste américaine. D'ailleurs, les premières critiques outre-Atlantique sont unanimes: attention au coup de massue.