NOUVELLES
25/04/2018 17:38 EDT | Actualisé 25/04/2018 17:38 EDT

Les annonceurs imperméables au scandale de Facebook au premier trimestre

Le scandale ne semble pas affecter les profits de Facebook.

Les pépins de Facebook liés à l'ingérence russe dans les affaires politiques américaines, aux «fausses nouvelles» et à l'utilisation douteuse des données des utilisateurs ont dominé les manchettes mondiales ces derniers temps.

Mais le scandale ne semble pas affecter les profits de Facebook, puisque les annonceurs continuent d'être nombreux à faire affaire avec le réseau social.

Les revenus de Facebook, qui proviennent en grande partie des publicités, ont bondi de 49 pour cent pour atteindre 12 milliards $ US pendant les trois premiers mois de l'année. Le bénéfice a pour sa part grimpé de 63 pour cent à 5 milliards $ US.

Et malgré les nombreux partages de la campagne en ligne «DeleteFacebook», visant à encourager les gens à renoncer à leur compte Facebook, les utilisateurs quotidiens et mensuels ont continué à être plus nombreux.

Depuis l'éclatement du scandale, plusieurs rumeurs ont laissé entendre que les annonceurs fuyaient la plateforme du réseau social. Mais dans les faits, ils ont ignoré les manchettes, tout comme les utilisateurs l'ont fait. Plus de 1,45 milliard de personnes ont consulté leur compte Facebook au moins une fois par jour au plus récent trimestre, un chiffre en hausse de 13 pour cent par rapport à la même période un an plus tôt.