POLITIQUE
25/04/2018 17:15 EDT | Actualisé 25/04/2018 20:51 EDT

Le président de l'Assemblée nationale Jacques Chagnon quitterait au terme de son mandat, selon Radio-Canada

Jacques Chagnon aurait choisi de quitter la politique, sous fond de controverse.

LA PRESSE CANADIENNE/Jacques Boissinot

Le député libéral de Westmount-Saint-Louis et actuel président de l'Assemblée nationale, Jacques Chagnon, quitterait la vie politique au terme de son mandat en octobre.

Radio-Canada a appris que la nouvelle serait confirmée en mai.

La nouvelle est tombée environ 48 heures après un dossier dévastateur du Journal de Québec sur l'opacité des dépenses de voyage de M. Chagnon comme président de l'Assemblée nationale.

Un ancien député révélait au Journal que le président de l'Assemblée nationale dépensait sans compter aux frais des contribuables à l'étranger, sous un couvert opaque quant aux types de dépenses engrangées. «En voyage, Jacques Chagnon [le président de l'Assemblée] paie la traite à tout le monde, c'est aussi pour ça que vous ne trouverez personne pour critiquer ouvertement ces dépenses», révélait-il au Journal lundi.

Le Journal de Québec a aussi constaté dans son enquête qu'il est difficile d'avoir accès aux informations sur les voyages et les dépenses du président de l'Assemblée via la Loi d'accès à l'information. Cinq députés ont voulu témoigner au dossier du Journal. «Jacques exagère, ça n'a pas de bon sens, a confié un député interrogé par le Journal. Cet été au Luxembourg, il a payé la facture à tout le monde, nous dit une source. Le vin coulait à flots, deux à trois bouteilles par personne, il a été sept jours sur ce rythme-là.»

Dans le bastion libéral de Westmount-Saint-Louis, Jacques Chagnon l'avait emporté avec 83% des voix à l'élection générale de 2014.

Les députés provinciaux qui quittent la vie politique en 2018