NOUVELLES
25/04/2018 14:10 EDT | Actualisé 26/04/2018 10:08 EDT

Crise du fentanyl: la naloxone, antidote miracle?

Le HuffPost Québec est allé sur le terrain pour mieux comprendre la menace sournoise que représente cette puissante drogue.

Pour lutter contre les surdoses aux opioïdes, un remède miracle est souvent cité : la naloxone. Ce composé bloque temporairement l'effet des opioïdes et permet ainsi de ramener à la vie les victimes de surdose.

Depuis novembre 2017, elle est gratuite au Québec pour toute personne de plus de 14 ans.

Mais ce que l'on ne précise pas assez c'est que cette naloxone doit être injectée, rendant son utilisation complexe, voire dangereuse.

» Voyez nos trois reportages vidéo au haut de cet article.

À ce jour, le Service de police de la Ville de Montréal n'est toujours pas équipé en naloxone, n'ayant pas la formation adéquate. Jusqu'à tout récemment, l'antiode n'était accessible que via les pharmacies, Urgence-santé et certains autres premiers répondants. De récents changements rendront la naloxone accessible par l'intermédiaire d'organismes communautaires qui pourront former les toxicomanes sur son utilisation.

Alors, remède miracle ou simple pansement pour faire baisser temporairement le chiffre des surdoses? Les avis sont encore partagés.

Du laboratoire à la rue, nous avons rencontré les différents acteurs impliqués. Explications et témoignages dans la vidéo ci-dessus.

Besoin d'aide ou d'information?

Quelques organismes d'aide et de prévention:

Crédits:
Recherche et entrevues: Stéphanie Cabre et Nils Incandela
Caméra et montage: Hugo Jolion-David