POLITIQUE
24/04/2018 14:35 EDT | Actualisé 24/04/2018 14:35 EDT

Le patron d’Uber au Québec, Jean-Nicolas Guillemette, quitte ses fonctions

Il veut passer plus de temps avec sa famille.

Courtoisie
Jean-Nicolas Guillemette était à la tête d'Uber au Québec depuis 2013.

Après plus de quatre ans à la tête d'Uber au Québec, Jean-Nicolas Guillemette quittera ses fonctions dans les prochains jours pour consacrer plus de temps à sa famille, a annoncé la multinationale dans une déclaration transmise aux médias.

«Les dernières années ont été faites de grandes réussites, de sacrifices et de moments de pur bonheur. Je tiens à remercier mon épouse Séverine et mes trois jeunes enfants pour leur compréhension et leur appui au cours de ces années», a-t-il fait savoir mardi après-midi.

Pour la suite des choses, le rôle de M. Guillemette sera scindé en deux. Son bras droit, Virinder Kudhail, assumera la gestion des opérations quotidiennes d'Uber au Québec. Son responsable des relations médias, Jean-Christophe de Le Rue, s'occupera également des relations gouvernementales.

M. Guillemette, qui s'est occupé de l'implantation d'un projet-pilote pour permettre Uber au Québec, dit partir avec la «confiance absolue» que son équipe a tous les outils pour poursuivre le travail entamé pour le développement de la multinationale dans la province.

Dans son dernier budget, le gouvernement Couillard a annoncé que le projet-pilote – qui devait prendre fin à l'automne 2018 – sera prolongé d'une année supplémentaire, soit jusqu'en 2019.

En contrepartie, il a aussi promis des compensations financières de 250 millions de dollars à l'industrie traditionnelle du taxi pour compenser la perte de la valeur des permis des propriétaires.

Voir aussi sur le HuffPost: