POLITIQUE
24/04/2018 11:51 EDT | Actualisé 24/04/2018 11:53 EDT

Le patron de l’UPAC Robert Lafrenière fait volte-face sur les arrestations en campagne électorale

Il a peut-être parlé un peu trop vite.

Le commissaire de l'UPAC, Robert Lafrenière, disait en décembre dernier qu'il ne procéderait à aucune arrestation ou perquisition pendant la campagne électorale.
LA PRESSE CANADIENNE/Jacques Boissinot
Le commissaire de l'UPAC, Robert Lafrenière, disait en décembre dernier qu'il ne procéderait à aucune arrestation ou perquisition pendant la campagne électorale.

QUÉBEC – Le grand patron de l'Unité permanente anticorruption (UPAC), Robert Lafrenière, dit qu'il n'est pas exclu que son organisation procède à des arrestations même pendant la campagne électorale de cet automne.

Pourtant, il affirmait dans une entrevue à l'émission de Patrice Roy à RDI en décembre dernier qu'il ne procéderait à aucune arrestation ou perquisition qui pourrait s'immiscer dans le processus démocratique. Mais lors de sa comparution à l'Assemblée nationale, mardi, il a fait volte-face.

«Si on a une indication qu'on va perdre de la preuve, on va procéder aux perquisitions même pendant les 33 jours de la campagne, a-t-il confirmé. Si on a des gens à arrêter parce qu'ils pourraient se mettre en fuite, parce qu'ils pourraient amener des éléments qui feraient en sorte que notre enquête pourrait être compliquée, on va faire les arrestations.»

«J'ai poussé un peu fort quand j'ai dit "aucune arrestation". Ce n'est pas vrai», a convenu M. Lafrenière, questionné par les partis d'opposition pendant l'étude des crédits du ministère de la Sécurité publique. «C'est toujours la loi qui va prévaloir et c'est toujours une question de faire notre travail, même si on est en campagne électorale.»

Le patron de l'UPAC mentionne toutefois qu'il y a eu des signalements, dans des élections municipales ou provinciales par le passé, destinés à nuire à un candidat ou à un parti. Il dit vouloir «éviter» que des particuliers s'en servent pour miner leurs adversaires.

📣 NOUVEAUTÉ
Vous ne voulez rien manquer de la campagne électorale à venir?

Cliquez ici pour devenir membre de notre groupe
«Québec 2018: les élections provinciales»!