DIVERTISSEMENT
24/04/2018 18:02 EDT | Actualisé 24/04/2018 18:02 EDT

Joey Scarpellino jouera dans «Clash»

Entre temps, on pourra le voir dans «Demain des hommes».

Andréanne Gauthier via Facebook/Joey Scarpellino

Joey Scarpellino incarnera l'un des personnages principaux de la série jeunesse quotidienne Clash, que produisent Aetios et Fabienne Larouche, et que VRAK et Super Écran diffuseront cet automne.

Les comédiennes Ludivine Reding (Fugueuse) et Rose-Marie Perreault (La Bolduc) avaient aussi confirmé au HuffPost Québec, plus tôt ce mois-ci, qu'elles tiendront des rôles de premier plan dans la fiction écrite par Martine D'Anjou (Sur-Vie, Kif Kif, Ramdam, Tactik).

C'est Simon Barrette, qui a notamment été derrière les images de plusieurs épisodes de District 31, qui réalisera ce nouveau projet.

Clash nous entraînera dans l'univers de quatre jeunes adultes forcés de fréquenter un centre de réhabilitation après un séjour à l'hôpital. Le reste de la distribution de l'émission sera dévoilé ce mercredi, 25 avril, les médias ayant été convoqués sur le plateau de tournage, à Saint-Hubert, sur la rive-sud de Montréal.

Débarqué en vitesse de Los Angeles, où il habite désormais à temps partiel, Joey Scarpellino avait bien peu à dire sur Clash, mardi, lorsque rencontré au visionnement de presse de Demain des hommes, nouvelle série de Tou.tv Extra que Radio-Canada mettra en ligne mercredi.

On sait seulement que celui à qui il prêtera vie s'appellera Dominic Orsi.

«Je ne veux pas m'avancer trop là-dessus. Je prends ce projet-là demain...», a indiqué l'acteur, qui mène sa carrière au Québec en plus de passer des auditions à Los Angeles, où il a un agent. Il a déjà joué en anglais (notamment dans le court-métrage Morning After), mais pas encore aux États-Unis.

«J'ai envie d'être là-bas en ce moment, a avoué Joey, en parlant de la Cité des Anges. Ça me fait du bien, il fait beau. Je fais du surf. Je suis sur le bord de l'eau...»

Star sur la glace

Dans Demain des hommes, Joey Scarpellino interprète Zach Walker, 19 ans, joueur-vedette et capitaine des Draveurs de Montferrand, une équipe de hockey junior. Déjà repêché par les Blues de St-Louis, Zach Walker suscite l'envie chez ses coéquipiers, qui rêvent à peu près tous d'accéder à la Ligue nationale de hockey, mais son étoile cessera un brin de briller dès la première heure, alors qu'une violente attaque hors de la glace le mènera tout droit à l'hôpital.

Écrite par Guillaume Vigneault et réalisée par Yves-Christian Fournier, Demain des hommes met également en vedette Normand D'Amour, Émile Proulx-Cloutier, Antoine Pilon, Sophie Nélisse, Marianne Fortier, Mahée Paiement, Catherine De Léan et plusieurs autres, et compte 10 épisodes de 60 minutes. Le résultat sera également présenté à Radio-Canada au cours de la prochaine année.

«C'est une série sur l'envers du décor, sur la pression que les jeunes ont à gérer, avec laquelle ils vivent, qu'il se mettent sur les épaules, et tout ce qu'il y a autour, a mentionné Joey Scarpellino à propos de cette dramatique, qui rappellera à plusieurs de bons souvenirs de Lance et compte. C'est quelque chose que j'ai vécu de biais un peu, parce que tous mes amis, pendant que j'étais comédien, étaient dans le monde du hockey. Certains sont encore dedans. Je trouve que c'est un sujet, au Québec, qui est très, très présent, mais qui n'est pas mis en lumière tant que ça.»

Éliane Gamache-Latourelle

Côté vie privée, Joey Scarpellino avance en riant qu'il «n'y a rien de trippant qui se passe en ce moment». «Je prends un break», a-t-il rigolé.

Si son histoire d'amour avec celle qu'on surnommait jadis la «jeune millionnaire», Éliane Gamache-Latourelle a été très médiatisée – Joey Scarpellino refuse d'ailleurs gentiment d'émettre le moindre commentaire quant au scandale qui a ébranlé la femme d'affaires, après leur séparation -, le garçon de 23 ans n'a pas pour autant l'impression d'être «échaudé» et ne compte pas nécessairement être discret sur ses futures relations.

«Ça fait partie de ma job, que le monde commente notre vie privée. Ce n'est pas grave», a-t-il laissé tomber.