NOUVELLES
24/04/2018 10:20 EDT | Actualisé 24/04/2018 15:31 EDT

Toronto: dix chefs d'accusation de meurtre au premier degré ont été déposés contre Alek Minassian

Il fait aussi face à 13 chefs de tentative de meurtre.

L'homme arrêté pour l'attaque à la camionnette mortelle survenue lundi à Toronto a été accusé de 10 chefs de meurtre au premier degré, mardi matin.

Alek Minassian, un homme de 25 ans de Richmond Hill en Ontario, fait aussi face à 13 chefs de tentative de meurtre.

L'homme a comparu dans une salle d'audience bondée à Toronto, vêtu d'une combinaison blanche. Les seules paroles qu'il a prononcées pendant la brève audience ont été son nom.

La police a arrêté Alek Minassian moins d'une demi-heure après l'incident, survenu vers 13h30, lundi.

Les autorités ont confirmé que 10 personnes étaient mortes et 14 autres avaient été blessées dans l'attaque, dont certaines grièvement.

Le premier ministre Justin Trudeau a précisé que l'enquête sur l'incident était toujours en cours, mais qu'aucune preuve ne permettait de croire que l'attaque était liée au terrorisme.

L'une des victimes de l'attaque a par ailleurs été identifiée mardi. Il s'agit d'Anne Marie D'Amico.

Toronto en deuil

Des bougies, des fleurs et des messages de soutien ont été laissés, mardi matin, sur les lieux de l'attaque à la camionnette.

Les objets sont placés sur le côté est de la rue Yonge, près de l'avenue Finch, où l'incident mortel a eu lieu lundi après-midi.

En conférence de presse lundi soir, le chef de la police de la métropole, Mark Saunders, a déclaré que le geste du suspect semblait "assurément" délibéré. Il ne s'est pas davantage avancé sur ses motifs, mais il a souligné que toutes les pistes étaient sur la table à ce point-ci de l'enquête.

Aras Reisn, qui habite près des lieux de l'incident, a raconté qu'un membre de sa famille lui avait dit qu'une personne avait été heurtée devant leur condo.

"J'ai regardé par la fenêtre et j'ai vu une personne s'effondrer, a-t-il expliqué. J'ai une formation en premiers soins, donc la première chose que j'ai faite a été de mettre mes gants et de sortir dehors pour offrir mon aide."

Il ajoute qu'il n'a remarqué que d'autres personnes avaient été blessées que lorsqu'il a commencé à s'occuper de l'homme blessé devant chez lui.

"Je prie les Canadiens de suivre une formation en premiers soins, vous ne pouvez jamais savoir à quel moment vous en aurez besoin, lance-t-il. Plus nous avons de gens (formés), plus vous risquez de pouvoir aider un membre de votre communauté, votre propre famille et vos amis."

L'hôpital Sunnybrook, qui avait déclaré lundi soir qu'il traitait cinq patients dans un état critique, deux dans un état grave et une dans un état stable, a précisé que l'état de ces victimes demeurait inchangé, tôt mardi.

Galerie photo
Piétons happés par une camionnette à Toronto
Voyez les images