DIVERTISSEMENT
23/04/2018 06:23 EDT | Actualisé 23/04/2018 06:23 EDT

«Tout le monde en parle»: le départ de René Angélil, un deuil «encore à faire» pour Marc Dupré

L'homme d'affaires était son beau-père.

De passage à Tout le monde en parle, dimanche, pour promouvoir sa tournée Rester forts, Marc Dupré est revenu avec beaucoup de sincérité sur le départ de son beau-père, René Angélil, décédé en janvier 2016.

L'auteur-compositeur-interprète et ex-coach à La voix a écrit la pièce La vie qu'il nous reste - qui est aussi le titre de son dernier album - en hommage à sa conjointe, Anne-Marie, pour souligner le courage dont elle a fait preuve lors de ce moment difficile. Or, a-t-il admis avec candeur, la douleur du deuil de René Angélil n'est pas complètement estompée.

«Ça va nous prendre peut-être le reste de notre vie pour nous en remettre», a expliqué Marc Dupré, qui qualifie d'«extraordinaires, exceptionnels» les instants partagés avec son défunt beau-papa, qu'il avait connu alors qu'il n'était qu'en début de carrière, dans la jeune vingtaine.

Dupré se souvient notamment comment René Angélil savait magnifier un simple repas au restaurant en promettant aux siens qu'ils allaient manger «les meilleures pâtes au monde», par exemple.

«René, sa grande qualité, c'était de réussir à ramener ça tout petit, familial», a illustré le papa d'Anthony, Stella et Lenny, trois des petits-enfants du clan Angélil.

«Peu importe ce que t'as, ce que tu vaux, ta fortune, peu importe ce que tu as réussi dans la vie, il a toujours ramené ça au respect des gens autour de toi, a poursuivi Marc Dupré. Il avait comme une capacité de juste te faire sentir le plus important. René, c'était le rassembleur de la famille. C'est lui qui s'organisait pour qu'on soit ensemble, tout le monde».

L'artiste n'a d'ailleurs pas caché voir moins Céline Dion depuis que René Angélil n'est plus de ce monde.

«Je suis sûr que tout le monde autour de René se voit moins. C'était lui, le noyau de l'affaire», a observé Marc Dupré, ne s'avançant pas trop sur l'état de santé actuel de Céline Dion – qui est présentement en pause professionnelle pour guérir d'un trouble à l'oreille -, mais vantant la résilience de celle-ci dans l'épreuve et le fait qu'elle n'ait jamais arrêté de travailler.

«Je sais qu'elle va de mieux en mieux. La dernière fois qu'on s'est parlé, ça fait quand même un petit bout, ça semblait aller mieux...»,

«Le deuil est encore à faire, vraiment», a conclu Marc Dupré au sujet de la mort du bien-aimé patriarche Angélil.

Son port d'attache

Quelques minutes plus tard, Guy A. Lepage a ramené à la face de Marc Dupré l'une de ses propres citations, voulant que, s'il était à la place de sa femme, Anne-Marie, il se serait déjà «crissé là».

«Je suis quelqu'un d'anxieux, a répondu Dupré. Quand j'embarque dans quelque chose, je me donne comme ça n'a pas de bon sens. C'est une qualité, mais en même temps, je ramène ça à la maison. Ce n'est pas toujours facile de vivre avec moi. Je pense que je suis un bon gars, je suis un gars qui aime énormément mes enfants...»

«C'est difficile, vivre avec un artiste, a-t-il continué. Souvent, c'est «focussé» sur moi. Peu importe où on va, les gens viennent me voir, ils me «ramassent», on jase ensemble. Souvent, ils (sa femme et ses enfants, ndlr) sont mis de côté, je trouve... »

Celui qui a participé à cinq éditions de La voix et aux deux moutures de La voix junior a reconnu avec authenticité qu'il ne pourrait probablement pas être en couple avec une autre vedette.

«J'ai besoin de cette femme-là dans ma vie, a-t-il ajouté, à propos d'Anne-Marie. C'est vraiment mon port d'attache. C'est une fille qui est douce, qui comprend ce métier-là comme ça n'a pas de bon sens. Elle est capable, des fois, de me ramener (...) J'ai l'impression que ma vie est comme ça, en grande, grande, grande partie grâce à elle, l'équilibre que j'ai... Elle me conseille super bien. Quand c'est le temps de me ramener, et de faire comme: «OK, là, il faut que tu penses à nous autres et à toi, il faut que tu t'écoutes...» Ben, c'est ça. Je lui fais super confiance. Ça fait 18 ans qu'on est mariés, on se connaît depuis quelques années, et je ne la changerais pas pour rien au monde».

La tournée Rester forts, de Marc Dupré, s'arrêtera au Centre Vidéotron, à Québec, le 2 juin, et au Centre Bell, à Montréal, le 9 juin. Toutes ses dates de spectacles sont disponibles ici.

Galerie photo«Tout le monde en parle», les invités du 22 avril 2018 Voyez les images