NOUVELLES
23/04/2018 10:54 EDT | Actualisé 23/04/2018 10:54 EDT

La Corée du Sud interrompt sa propagande en direction du Nord

Les Nord-Coréens n'entendront plus de la musique populaire sud-coréenne près de la frontière.

La Corée du Sud a interrompu la propagande qu'elle transmet en direction de la Corée du Nord le long de leur frontière commune, au moment où des représentants des deux pays sont à peaufiner les derniers détails d'une rencontre entre leurs leaders respectifs.

Les discussions devraient porter essentiellement sur le programme nucléaire du Nord.

Séoul bombardait la Corée du Nord de messages de propagande et de musique populaire sud-coréenne depuis le quatrième essai nucléaire de Pyongyang, au début de 2016. Le Nord répliquait en diffusant ses propres messages le long de la frontière et en lançant des ballons transportant des pamphlets anti-Séoul.

La Corée du Sud a interrompu sa propagande lundi afin d'alléger les tensions militaires et de créer un environnement pacifique propice aux discussions, a expliqué par voie de communiqué le ministère sud-coréen de la Défense. Il a ajouté que Séoul espère que cela incitera les deux camps à cesser les activités de propagande et de salissage.

L'agence de presse sud-coréenne Yonhap cite un dirigeant non identifié selon qui le Nord aurait lui aussi essentiellement suspendu sa propagande lundi.

Le dictateur nord-coréen Kim Jong-un et le président sud-coréen Moon Jae-in doivent se rencontrer vendredi dans le village de Panmunjon. Il s'agira du troisième sommet entre les deux pays.

M. Kim pourrait aussi rencontrer le président américain Donald Trump à la fin du mois de mai ou au début du mois de juin.