NOUVELLES
22/04/2018 13:05 EDT | Actualisé 22/04/2018 20:50 EDT

Un Canadien soupçonné de meurtre est tué au Pérou

Le gouvernement fédéral a indiqué fournir de l'aide consulaire à la famille du Canadien.

Le Canadien retrouvé mort au Pérou était le principal suspect du meurtre d'une militante des droits indigènes, ont indiqué les autorités locales.

Selon un communiqué du ministère péruvien de l'Intérieur, des agents de la police nationale ont découvert le corps sans vie de Sebastian Paul Woodroffe dans la région d'Ucayali. Le cadavre a été transporté à une morgue de la ville de Pucallpa.

Le communiqué ajoute que M. Woodroffe était soupçonné du meurtre d'Olivia Arévalo Lomas, une militante des droits de la personne de la nation Shipibo-Konibo. Les autorités ont aussi affirmé que le Canadien avait été tué par une foule en colère.

Affaires Mondiales Canada a confirmé la mort d'un Canadien au Pérou et que la mort est reliée à l'assassinat allégué de la militante indigène Olivia Arévalo Lomas.

Le gouvernement fédéral a indiqué fournir de l'aide consulaire à la famille du Canadien.

Il a aussi offert ses condoléances à la suite de la mort d'Olivia Arévalo Lomas.

De son côté, le médiateur péruvien Walter Gutiérrez Camacho a condamné la mort de la militante autant sur son site internet que sur les réseaux sociaux.

Il y a décrit la défunte comme une "ardente défenseure des droits culturels".

Il a également fait valoir qu'un accroissement de la criminalité au Pérou posait désormais des risques pour les vies des autochtones.

Un membre de la famille de M. Woodroffe a refusé de commenter la nouvelle de la mort d'un des leurs.