BIEN-ÊTRE
22/04/2018 08:00 EDT | Actualisé 22/04/2018 09:01 EDT

L'investissement responsable: une autre façon d'agir pour l'environnement

À l'occasion du Jour de la Terre, nous vous présentons une façon originale de poser un geste en faveur de l'environnement.

Theerapan Bhumirat / EyeEm via Getty Images

Le Jour de la Terre, qui a lieu le dimanche 22 avril, est une occasion pour réfléchir à la portée qu'ont nos gestes sur l'environnement. S'il est possible de profiter de cette journée pour s'adonner à des tâches concrètes, comme par exemple participer à une corvée de nettoyage, d'autres gestes, sans être aussi flamboyants, peuvent également avoir un impact considérable sur l'environnement. L'investissement responsable en est ainsi un bon exemple.

Qu'est-ce qu'un investissement responsable?

«Un investissement responsable consiste à prendre en compte les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), à la fois dans la sélection et dans la gestion des titres d'investissement», explique le chef de produits d'investissement responsable chez Desjardins, Gestion de patrimoine, depuis dix ans, Denis Dion.

«Différentes approches peuvent être utilisées pour choisir les investissements. Les facteurs ESG peuvent faire l'objet de filtres positifs, par exemple lorsqu'on va chercher des entreprises qui ont une meilleure approche quant à ces critères», ajoute M. Dion.

L'investissement responsable chez Desjardins s'inscrit dans une forme d'actionnariat «engagé». «On va entrer en contact avec les entreprises avec lesquelles on fait affaire, discuter de leurs pratiques, de ce qui va bien, de ce qui va moins bien et des améliorations qu'on aimerait qu'elles apportent», indique M. Dion. Ce dernier donne en exemple le conseil d'administration d'une compagnie qui serait essentiellement composé d'hommes blancs. Le groupe va alors soulever qu'il existe un certain manque de diversité au niveau des points de vue au sein de la compagnie et indiquer que «des décideurs de genres, de provenances, d'âges ou d'expériences différentes pourrait favoriser une meilleure intégration des pratiques de l'entreprise au niveau de la collectivité».

De plus en plus d'investisseurs responsables

Selon M. Dion, le nombre d'investisseurs responsables, qui composent environ un cinquième des détenteurs de titre d'investissement chez Desjardins, est en hausse constante depuis les cinq ou dix dernières années et on peut constater une progression régulière de l'intérêt et de l'utilisation des produits d'investissement responsable.

Si l'engouement pour l'investissement responsable au Québec est comparable à ce qu'on peut observer ailleurs dans le monde, le Québec et la Colombie-Britannique seraient légèrement en avance sur les autres provinces canadiennes à ce chapitre.

Le président-directeur-général du groupe d'investissement Wealthsimple, Michael Katchen, indique que c'est suite à la demande de ses investisseurs que la société a créé des portefeuilles d'investissements responsables en 2016. «Actuellement, environ la moitié de nos nouveaux clients choisissent d'avoir au moins un compte dans un portefeuille socialement responsable», précise-t-il.

Wealthsimple priorise des entreprises misant sur de faibles émissions de dioxyde de carbone, sur le développement de technologies propres et qui «supportent le développement durable dans les marchés émergents».

Des investissements responsables, mais rentables

M. Dion explique que selon des études académiques, il n'y a pas d'écart significatif entre le rendement d'investissements responsables et d'investissements traditionnels. «La rentabilité des investissements responsables peut toutefois être marginalement supérieure sur de longues périodes», avance-t-il.

Même son de cloche chez M. Katchen, qui souligne que les portefeuilles socialement responsable peuvent avoir un bon rendement à long terme et peuvent donc bénéficier aux investisseurs qui font preuve de patience.

«Certaines études suggèrent que l'investissement d'impact encourage de bons comportements en investissement. Par exemple, un investisseur qui investit non seulement pour faire des gains financiers mais aussi pour supporter quelque chose à laquelle il ou elle croit, est moins enclin à se retirer durant un ralentissement du marché», précise ainsi le PDG de Wealthsimple.