NOUVELLES
22/04/2018 15:41 EDT | Actualisé 22/04/2018 17:10 EDT

Bouchard permet au Canada de prendre les devants à la Fed Cup

Les amateurs au stade IGA ont une fois de plus eu droit à tout un spectacle de la part de Bouchard.

Dans un match enlevant, Eugenie Bouchard a permis au Canada de prendre les devants 2-1 contre l'Ukraine en vertu d'un gain de 4-6, 6-2, 7-6 (5) face à Lesia Tsurenko, dimanche, en rencontre de barrage du groupe mondial II de la Fed Cup.

En dépit d'une crampe à la cuisse gauche, Tsurenko a sauvé deux balles de match pour forcer la tenue du bris d'égalité au troisième set, mais Bouchard est revenue à la charge pour signer sa deuxième victoire du tournoi, malgré des douleurs à la main.

"La surface de jeu est un peu collante, a avancé l'Ukrainienne pour tenter d'expliquer ce qui a donné autant de fil à retordre aux joueuses, tout au long du tournoi. Eugenie (Bouchard) a très bien joué et j'ai dû me déplacer souvent. C'était difficile à la fin, je tentais d'y aller pour des coups plus puissants."

Les amateurs au stade IGA ont une fois de plus eu droit à tout un spectacle de la part de Bouchard, qui a fait tomber la 41e raquette mondiale après un peu moins de trois heures de travail.

Classée 117e à la WTA, la joueuse vedette de Westmount a une fois de plus démontré du caractère et de la persévérance face à une adversaire plutôt coriace, notamment en repoussant quatre balles de bris lors du cinquième jeu au troisième set.

Après avoir perdu le set initial, Bouchard a été résiliente et s'est montrée plutôt agressive en deuxième manche, forçant la tenue d'un troisième set.

La Canadienne a placé 64 pour cent de ses premières balles de service en jeu, en plus de servir trois as. L'Ukrainienne a pour sa part commis huit doubles fautes.

Tirant de l'arrière 4-2 lors du premier set, Bouchard a brisé sa rivale pour niveler le pointage. Tsurenko s'est toutefois emparée des deux jeux suivants pour remporter la manche.

Bouchard a toutefois débuté le deuxième set en force, se forgeant une avance de 2-0. Malgré les efforts de Tsurenko pour égaler la marque 2-2, l'athlète de 24 ans a appuyé sur l'accélérateur et a remporté les quatre jeux suivants pour prolonger le match.

"À 2-0, elle a commencé à mieux jouer, a raconté Tsurenko à propos de Bouchard. Elle n'a pas fait d'erreur au deuxième set, ce qui m'a compliqué la tâche."

Le cinquième jeu du troisième set a duré plus de 15 minutes. Tsurenko a cependant réussi à briser la Canadienne, après huit égalités. Bouchard a, malgré tout, réussi à faire de même sur le jeu suivant, pour éventuellement l'emporter.

Gabriela Dabrowski en simple

Gabriela Dabrowski, classée 364e mondiale en simple, assure la relève lors du deuxième match de simple, en raison des blessures qu'ont subies Bianca Andreescu et Françoise Abanda, samedi après-midi.

Une position pas évidente pour celle qui se classe au 10e rang mondial en double. Elle se mesure à Kateryna Bondarenko (78e).

Reste à voir qui sera disponible pour le double, face à Bondarenko et Olga Savchuk. Bouchard a paru essoufflée à la fin de sa rencontre et a peut-être aggravé sa blessure à la main.

Samedi, Andreescu a causé la surprise en lever de rideau, prenant la place de Françoise Abanda, qui a fait une vilaine chute lors de la séance d'échauffement.

Après avoir livré une chaude lutte à la 41e raquette mondiale, Lesia Tsurenko, Andreescu a dû se retirer en raison d'une crampe au mollet gauche. Suite à des traitements sur le terrain, la jeune athlète de 17 ans a quitté le terrain en chaise roulante, saluant la foule au passage.

Dimanche midi, Abanda a gazouillé qu'elle n'était pas en mesure de jouer, lors de la dernière journée de compétition. Elle souffre de raideurs au cou.