DIVERTISSEMENT
21/04/2018 14:13 EDT | Actualisé 21/04/2018 14:13 EDT

La Journée mondiale du livre et du droit d'auteur sera soulignée lundi

Voilà quelques-unes des 1001 raisons de bouquiner évoquées par les organisateurs de la Journée du livre et du droit d'auteur.

Julien McRoberts via Getty Images

Je choisis un livre pour faire rêver mon enfant avant le dodo. Je choisis un livre pour voyager pas cher. Je choisis un livre parce que la saison de ski est finie...

Voilà quelques-unes des 1001 raisons de bouquiner évoquées par les organisateurs de la Journée du livre et du droit d'auteur, qui sera soulignée lundi partout dans le monde.

La coordonnatrice de l'événement au Québec, Sylvie Bellemarre, précise que des activités marqueront l'occasion tout au long du week-end. Ateliers artistiques, improvisation littéraire, causeries avec des auteurs et exposition de poèmes figurent notamment au programme.

La fête du livre s'adresse à l'ensemble de la population, insiste Sylvie Bellemare, qui ne veut pas seulement prêcher aux convertis.

Avec le mot-clic #jechoisisunlivre, l'organisation de la JMLDA invite les citoyens à partager leur plaisir de la lecture, sur papier comme écran.

Mme Bellemare ne se fait pas de mauvais sang quant à l'avenir du livre physique, alors que ses ventes augmentent, contrairement à la stagnation du numérique.

«Le livre numérique est beaucoup utilisé par un public de voyageurs, dans des conditions particulières, dans le transport, par les personnes âgées qui ont de la difficulté à voir», a-t-elle exposé.

L'organisation de la JMLDA s'inquiète plutôt du sort des créateurs.

«De nos jours, il est plus facile que jamais d'apprécier les œuvres que nous proposent les créateurs : par exemple, il suffit de quelques minutes pour télécharger un album à la maison, lire une nouvelle ou un poème diffusé sur une page Web. Mais avoir toutes ces œuvres à portée de main ne signifie pas que le travail du créateur est plus facile», a-t-on souligné dans un communiqué.

Le porte-parole de l'événement, Patrick Drolet, lance un appel à la valorisation des droits d'auteurs, une reconnaissance de leur travail.

«Je crois fermement que la lecture nous amène à être de meilleurs êtres humains», a écrit le comédien, dramaturge et auteur sur le site de la JMDLA.

Cette journée mondiale a été proclamée par l'UNESCO en 1995. Elle tire son origine de la fête catalane de la Sant Jordi, soulignée le 23 avril, en Espagne, où la tradition veut alors qu'une rose soit offerte avec l'achat de chaque livre.