NOUVELLES
21/04/2018 17:25 EDT | Actualisé 21/04/2018 17:27 EDT

Une Mexicaine de 96 ans réalise son rêve: aller à l'école secondaire

Pour son premier jour de classe, elle a détonné parmi les élèves, qui pourraient bien être ses arrière-petits-enfants, se faisant remarquer non seulement par ses cheveux blancs mais aussi par son enthousiasme.

Guadalupe Palacios, 96 ans, a grandi dans la pauvreté, dans un village indigène, et a passé son enfance à aider sa famille à cultiver du maïs et des haricots au lieu d'aller à l'école.
AFP/Getty Images
Guadalupe Palacios, 96 ans, a grandi dans la pauvreté, dans un village indigène, et a passé son enfance à aider sa famille à cultiver du maïs et des haricots au lieu d'aller à l'école.

Guadalupe Palacios, une Mexicaine de 96 ans, a réalisé cette semaine son rêve en entrant au secondaire après avoir appris à écrire il y a quatre ans seulement.

Lundi, pour son premier jour de classe dans une école de l'Etat pauvre du Chiapas (sud), elle a détonné parmi les élèves, qui pourraient bien être ses arrière-petits-enfants, se faisant remarquer non seulement par ses cheveux blancs mais aussi par son enthousiasme.

"Je me sens prête à tout donner. Aujourd'hui, c'est un jour merveilleux", a déclaré la nouvelle élève, vêtue de l'uniforme de l'école - une jupe noire et un polo blanc - auquel elle a ajouté sa touche personnelle: un pull rose avec des perles.

"Doña Lupita", comme elle est surnommée affectueusement, a été accueillie par une ovation dans l'école numéro 2 de Tuxla Gutiérrez, capitale de l'Etat.

Une fois assise à son pupitre, elle a pris scrupuleusement des notes des cours de chimie et mathématiques, puis a même participé au cours de danse régionale.

Guadalupe a grandi dans la pauvreté, dans un village indigène, et a passé son enfance à aider sa famille à cultiver du maïs et des haricots au lieu d'aller à l'école.

Devenue ensuite vendeuse de poulets sur les marchés, elle s'est mariée deux fois et a eu six enfants.

Pour la vieille dame, le déclic s'est produit quand elle a fêté ses 92 ans et décidé d'enfin apprendre à lire grâce à un programme d'alphabétisation. Rieuse, elle raconte: "Maintenant je peux écrire une lettre à mes petits amis".

En 2015 elle est entrée à l'école primaire et a suivi le programme en accéléré. Son rêve est de terminer le secondaire avant ses 100 ans et de devenir institutrice de crèche.

"Ils m'ont demandé si je voulais poursuivre jusqu'à la fac et j'ai dit non, parce que je ne peux plus vraiment marcher par moi-même en fait", confie la nouvelle élève.