BIEN-ÊTRE
20/04/2018 13:22 EDT | Actualisé 20/04/2018 13:22 EDT

Une boutique vendant le chanvre sous toutes ses formes ouvre à Drummondville

Pile pour la fête nationale du chanvre.

Courtoisie

La boutique Maison d'herbes - qui vend différents produits à base de chanvre - ouvre ses portes le 20 avril, journée emblématique pour les consommateurs de cannabis. Nous nous sommes entretenus avec Dany Lefebvre, le président-directeur général du groupe La Feuille Verte, dont fait partie la boutique.

Est-ce un hasard que vous ouvriez votre succursale le 20 avril?

En effet, ce n'est pas un hasard. Le timing a fait en sorte qu'on puisse se fixer comme objectif d'ouvrir le 20 avril, la date de la fête nationale du chanvre. C'est un concept. On n'ouvre pas un Tim Hortons. On va élaborer le concept de semaine en semaine afin de développer tout ce qui est relié à la Maison d'herbes.

Quel est votre concept, exactement?

En fait il y en a deux concepts. Le premier, c'est celui de la boutique numérique Maisondherbes.com où les gens pourront aller magasiner des produits à base de chanvre - et également aller chercher de l'information. À partir du 21 avril, on va avoir le premier quotidien sur le chanvre québécois «Le Chanvrier», formule gratuite qui sera séparée en volet actualités et blogues. Les nouvelles concerneront le Québec, le Canada et plus largement le monde. L'information sera également diffusée sur Facebook et Twitter.

On a aussi le concept «pignon sur rue» avec le comptoir, où les gens vont venir socialiser. Il sera question de consommer le chanvre sur toutes les formes, mais on ne le fumera pas. On peut le manger, le boire, se l'appliquer sur la peau [ndlr; ce qui ne provoque pas d'effet]. C'est un café, en fait. On offre une sélection de 150 variétés de thé, des accessoires, des vêtements, les soins corporels Chanv, déjà sur le marché, sans oublier des produits à base de chanvre pour les animaux de compagnie, la marque Crox.

À travers la Maison d'herbes, on va offrir du chanvre québécois, cultivé au Québec. On a aussi des partenariats avec des boulangeries et des pâtisseries pour qu'ils nous préparent des mets et des produits santé à base de chanvre.

Courtoisie

Photo: Maison d'Herbes

La légalisation imminente du cannabis a-t-elle influencé l'ouverture de votre boutique?

Légalisation ou pas légalisation, notre concept fonctionne. On travaille avec des produits de chanvre qui sont légaux selon la loi. Les règlements sur le chanvre industriel existent au Canada depuis 1998. On peut utiliser entre autres les graines et les tiges, c'est avec ces produits-là qu'on travaille.

Si le Canada va de l'avant avec son projet de loi, ça va ouvrir la porte à de nouvelles opportunités. Ça va être plaisant d'analyser ces options et ces possibilités, parce qu'il va y en avoir des milliers. C'est une plante qui offre de nombreuses possibilités.

La légalisation du chanvre pourrait-elle tout de même affecter la perception des gens?

On parle d'acceptabilité sociale. J'ai commencé dans l'industrie en 2013 et j'ai constaté un changement en termes d'acceptabilité sociale depuis les cinq dernières années. Le projet de loi du Canada va faire en sorte que les gens vont se rendre compte que cette plante a beaucoup de vertus. Le gouvernement va être le premier éducateur à ce niveau-là, en offrant des ateliers dans les écoles primaires et secondaires, en informant les parents aussi. Tout le monde va en apprendre davantage, donc, évidemment, une entreprise comme la nôtre va bénéficier de ce changement de mentalité. Les gens vont voir cette plante sous un autre angle dans quelques années.

La Maison des herbes sera ouverte à partir du 20 avril et sera localisée à Drummondville.