NOUVELLES
20/04/2018 18:19 EDT | Actualisé 21/04/2018 14:17 EDT

Laitue romaine et E.coli: Santé Canada fait des vérifications

Santé Canada ne recommande pas aux consommateurs d'opter pour une autre laitue que la romaine.

Jobalou via Getty Images

Les Canadiens peuvent pour l'instant continuer de consommer de la laitue romaine, selon l'Agence de santé publique du Canada (ASPC), qui procède actuellement à des vérifications dans la foulée d'une autre éclosion d'infection à la bactérie E.Coli aux États-Unis, qui a mené à 31 hospitalisations dernièrement.

Vendredi, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies ont recommandé aux Américains d'éviter d'acheter de la laitue romaine provenant de la région de Yuma, en Arizona.

Pour l'instant, l'Agence de santé publique du Canada ne recommande pas aux consommateurs d'opter pour une autre laitue que la romaine, a indiqué une porte-parole de l'ASPC, Anna Maddison, dans un courriel transmis vendredi après-midi.

L'agence est toutefois en contact avec ses partenaires "pour déterminer s'il y a des cas canadiens liés à l'éclosion américaine", a ajouté la porte-parole.

L'ASPC ne savait pas si des laitues romaines provenant de la région suspecte pourraient être en circulation au Canada.

L'agence suggère aux Canadiens qui consomment de la laitue de bien la laver à l'eau avant de la consommer. Il est aussi recommandé de bien se laver les mains avant et après le nettoyage de la laitue, qui peut se conserver jusqu'à sept jours au réfrigérateur.

Du 21 décembre au 9 janvier dernier, l'ASPC avait diffusé un avis pour conseiller aux Canadiens de plusieurs provinces de choisir une autre laitue que la romaine, en raison d'une éclosion d'E.Coli, qui avait touché 42 personnes, dont 15 provenaient du Québec. L'avertissement avait été levé le 10 janvier.

Éclosion en Alberta

Par ailleurs, les autorités de santé en Alberta enquêtent sur une éclosion d'E.Coli qui a affecté 34 personnes, dont 11 qui ont été hospitalisées et une qui pourrait être morte des suites de l'infection.

Vingt-et-un cas sont liés à un restaurant d'Edmonton, mais les autorités ignorent la source d'infection pour les 13 autres personnes.

L'infection à l'E.Coli survient généralement lorsqu'un individu consomme des aliments ou de l'eau contaminée avec des selles humaines ou animales, ou lors d'un contact direct avec une personne malade ou un animal porteur de la bactérie.

Elle peut entraîner des symptômes tels que des nausées, des vomissements et des violentes crampes abdominales.

La plupart des symptômes disparaissent après cinq à dix jours, mais dans certains cas, une hospitalisation est nécessaire.