NOUVELLES
20/04/2018 07:49 EDT | Actualisé 20/04/2018 07:49 EDT

Kim n'exige plus le retrait des soldats américains, selon Séoul

Un obstacle majeur au désarmement nucléaire est éliminé.

GETTY

Le principal dirigeant nord-coréen Kim Jong-un ne réclame plus le retrait des troupes américaines de la pénisule coréenne en préalable à la dénucléarisation de son pays, a affirmé le président de la Corée du Sud Moon Jan-in, jeudi.

Si cela s'avère, un obstacle majeur à une éventuelle entente sur le désarmement nucléaire dans cette région du monde serait éliminé.

La Corée du Nord a toujours prétexté la présence de soldats américains en Corée du Sud et au Japon pour se lancer dans un programme d'armement nucléaire.

Si M. Moon a rapporté que la Corée du Nord ne posait plus comme condition à toute entente le départ des Américains, le régime communiste réclame toujours que les États-Unis mette un terme à ses politiques «hostiles» et offre des garanties de sécurité.

Les deux leaders coréens doivent se rencontrer la semaine prochaine. En mai ou en juin, M. Kim doit participer à un sommet avec le président américain Donald Trump, ce n'est à ce moment-là qu'on connaîtra les objectifs réels du leader communiste.