DIVERTISSEMENT
20/04/2018 16:07 EDT | Actualisé 20/04/2018 16:22 EDT

Retour en janvier 2019 pour «1res fois», mais pas pour «Virtuose»

L'émission a été le théâtre de plusieurs beaux instants d'émotion, cet hiver!

Radio-Canada

Véronique Cloutier s'est offert une vidéo live sur Facebook, jeudi soir, pour officialiser la bonne nouvelle qu'elle venait d'annoncer à la télévision, au terme de la dernière de la saison de 1res fois : l'émission qui fait revivre aux artistes les premières expériences marquantes de leur histoire sera de retour pour une deuxième année en janvier 2019, à Radio-Canada.

D'ici là, on présentera jeudi prochain, le 26 avril, une édition spéciale de 1res fois consacrée aux meilleurs moments des 12 dernières semaines du rendez-vous, aussi agrémentée d'extraits inédits.

Entre deux interventions de ses enfants Delphine, Justin et Raphaëlle, l'animatrice a chaleureusement remercié les téléspectateurs de leur fidélité à l'écran et de leur participation sur les réseaux sociaux, et a répondu aux commentaires et questions des internautes enthousiastes, dans une véritable interaction en direct avec ses admirateurs.

1res fois a été le théâtre de beaux instants d'émotion, cet hiver, comme le défilé de membres du personnel médical qui a aidé Pénélope McQuade à se relever après son accident de voiture (en 2009), l'interprétation, par son père et son neveu, de la première chanson écrite par Marie-Mai alors qu'elle était gamine – son papa est revenu du Mexique après trois mois de voyage expressément pour participer à 1res fois, et tous deux ont raconté leur réconciliation, survenue quelques années plus tôt, après un éloignement de 10 ans – sous les yeux émus de Gildor Roy, la prestation des jumeaux de Patrice Bélanger sur la pièce-titre d'Épopée Rock, la description d'une analyse sportive de Sébastien Benoît par son fils Laurent, et combien d'autres.

Si certaines des «premières fois» recrées sur le plateau de Véro avaient parfois de quoi laisser perplexe – on a fait revivre La fureur pour faire plaisir à Mariloup Wolfe, ou à Véronique Cloutier? – ou revenaient souvent aux «premiers chums» et «premières blondes» des invité(e)s (Hélène Bourgeois-Leclerc, Pierre-Yves Lord et Pierre Hébert, notamment, ont eu droit à ce type de retrouvailles), en d'autres cas, le travail des recherchistes fut absolument remarquable et digne de mention. Mettre la main sur les images de l'arrivée de Pierre-Yves Lord au Canada lors de son adoption, lorsqu'il était bébé, il fallait le faire. Le concept de 1res fois, une idée de Pierre-Louis Laberge, emprunte un brin à En direct de l'univers dans le ton, dans la volonté de susciter enthousiasme et beaux souvenirs chez les personnalités à l'honneur et les téléspectateurs, et c'est très réussi.

Rappelons que Véro est en nomination au prochain Gala Artis dans la catégorie Animateur/Animatrice de magazines culturels et talk-shows pour 1res fois et Rétroviseur. Elle se mesure à Maripier Morin (Maripier!), André Robitaille (Entrée principale), Guy A. Lepage (Tout le monde en parle) et Julie Bélanger (Ça finit bien la semaine).

1res fois a terminé son premier hiver en ondes devant 1 008 000 téléspectateurs.

Moins de chance pour Virtuose

Gregory Charles, lui, avait un message de toute autre nature à partager, vendredi. Sur sa page Facebook, le musicien, animateur et producteur a informé que Virtuose, la compétition de jeunes talents qu'il conduisait depuis trois ans, n'a pas été renouvelée pour l'an prochain par Radio-Canada. En ondes depuis l'hiver 2016, Virtuose donnait l'opportunité à de jeunes talents du violon, du piano ou d'autres instruments de se faire valoir, d'abord à la télévision, puis dans un spectacle sur scène.

«Depuis 3 ans, nous étions plusieurs centaines de milliers à être émus, à pleurer, à être renversés tous les vendredis par le talent et la passion des jeunes musiciens de notre émission Virtuose. La direction des Programmes de Ici Radio Canada télé a choisi de ne pas reconduire notre émission la saison prochaine. Cela nous attriste», a confié Gregory Charles à ses abonnés, avant de conclure qu'il continuera, «avec détermination», «à trouver de nouveaux moyens de soutenir nos jeunes musiciens et de permettre à tous de les découvrir et de jouir de leur talent et de leur passion».