NOUVELLES
19/04/2018 09:50 EDT | Actualisé 19/04/2018 11:59 EDT

Meurtre de Rosalie Gagnon à Québec: une autre Audrey Gagnon dans la tempête malgré elle

Sa fille est prénommée Rosalyne.

Une conseillère en produits de beauté de la région de Québec a été mêlée bien malgré elle au drame familial qui s'est déroulé mercredi dans le secteur de Charlesbourg.

Audrey Gagnon, représentante de la bannière Mary Kay, a dû faire une mise au point sur sa page Facebook mercredi soir pour se dissocier de la femme qui a été arrêtée pour le meurtre de Rosalie Gagnon, 2 ans.

En plus de partager le même nom que la suspecte, la fille d'Audrey Gagnon se prénomme Rosalyne, ce qui a ajouté à la confusion.

Contactée par le HuffPost Québec, Mme Gagnon a affirmé avoir reçu des appels et des messages de connaissances éloignées, ainsi que des demandes d'amitié sur Facebook de la part d'inconnus.

Sa page Facebook a également été identifiée erronément dans des publications à plusieurs reprises mercredi.

La femme d'affaires dit toutefois ne pas avoir reçu de menaces. «Les gens se sont rendu compte assez vite que ce n'était pas moi», a-t-elle affirmé.

Au moins deux autres comptes Facebook portant le nom d'Audrey Gagnon affichaient des menaces de mort, jeudi.