DIVERTISSEMENT
19/04/2018 14:22 EDT | Actualisé 19/04/2018 14:22 EDT

Aucune accusation criminelle ne sera portée en lien avec la mort de Prince

Prince était âgé de 57 ans lorsqu'il a été retrouvé seul et inconscient dans un ascenseur de son domaine.

Le procureur du comté du Minnesota où est mort Prince a annoncé jeudi qu'aucune accusation criminelle ne serait portée en lien avec le décès, mettant fin du même coup à l'enquête de deux ans sur la façon dont le chanteur a obtenu le fentanyl qui l'a tué.

Le procureur du comté de Carver Mark Metz a fait cette annonce quelques heures seulement après que des documents eurent révélé qu'un médecin accusé d'avoir prescrit illégalement un opioïde à Prince avait accepté de payer 30 000 $ pour régler une infraction civile. Les procureurs affirmaient que le docteur Michael Todd Schulenberg avait signé une ordonnance pour de l'oxycodone pour le chanteur au nom de son garde du corps.

Selon M. Metz, la preuve a permis de déterminer que Prince croyait consommer du Vicodin, et non du fentanyl. Il a précisé que rien ne permettait de conclure que qui que ce soit dans l'entourage de Prince savait qu'il possédait des comprimés de contrebande contenant du fentanyl.

Prince était âgé de 57 ans lorsqu'il a été retrouvé seul et inconscient dans un ascenseur de son domaine, Paisley Park, le 21 avril 2016. Une autopsie a révélé qu'il était mort d'une surdose accidentelle de fentanyl, un opioïde synthétique 50 fois plus puissant que l'héroïne.

Les autorités d'État et fédérales enquêtent sur la provenance du fentanyl depuis près de deux ans, mais n'ont toujours pas pu déterminer d'où venait le médicament et comment Prince avait pu se le procurer.

Alors que le comté de Carver a annoncé avoir clos le dossier, le bureau du procureur général des États-Unis n'a pas voulu dire où en était son enquête.

Une source au courant du dossier a toutefois confié à l'Associated Press que l'enquête fédérale demeurerait inactive à moins que de nouvelles informations ne soient révélées. Cette source s'est exprimée sous le couvert de l'anonymat.