DIVERTISSEMENT
18/04/2018 14:33 EDT | Actualisé 18/04/2018 14:34 EDT

Une saison 2018-19 ancrée dans nos réalités chez Duceppe

«Des questions d'actualité, des questions sociales, des questions fondamentales...»

Courtoisie/Duceppe

David Laurin et Jean-Simon Traversy ont dévoilé lundi leur première saison à titre de nouveaux co-directeurs du théâtre Jean-Duceppe. Les deux hommes souhaitent offrir une programmation qui puisse «susciter son lot de questions. Des questions d'actualité, des questions sociales, des questions fondamentales.»

On commence fort dès le 5 septembre avec Oslo de J.T. Rogers, une pièce située dans le Proche-Orient compliqué. Mise en scène par Édith Patenaude et mettant en vedette Emmanuel Bilodeau et Isabelle Blais, l'œuvre revient sur ce qui a permis les fameux accords d'Oslo en décrivant les tentatives de deux avocats norvégiens afin de trouver une issue pacifique dans le conflit israélo-palestinien.

Du 24 octobre au 1er décembre, Vincent-Guillaume Otis mettra en scène le classique de John Steinbeck, Des souris et des hommes. Suivront à l'hiver Consentement, une production corrosive qui tombe à point à l'ère de #MeToo, et Le terrier, où Sandrine Bisson et Frédéric Blanchette interprètent un couple qui tente de se reconstruire après la perte de leur enfant.

Le printemps 2019 sera l'occasion pour Yves Jacques de reprendre son célèbre rôle dans La face cachée de la Lune de Robert Lepage. Enfin, pour clôre la saison, du 16 au 20 avril 2019, l'acclamé J'aime Hydro de Christine Beaulieu, mis en scène par Philippe Cyr.

À voir également :