POLITIQUE
17/04/2018 22:17 EDT | Actualisé 18/04/2018 05:57 EDT

REM: Québec confirme la projection de 11 milliards $ en redevances à la Caisse

Le gouvernement Couillard a confirmé mardi soir que les contribuables et usagers du Réseau express métropolitain.

LA PRESSE CANADIENNE

Le gouvernement Couillard a confirmé mardi soir que les contribuables et usagers du Réseau express métropolitain (REM) allaient payer plus de 11 milliards $ à la Caisse de dépôt sur une vingtaine d'années.

La Presse canadienne avait appris d'une source proche du dossier lundi que les contribuables et usagers allaient régler cette note salée, en tenant compte de l'indexation de la tarification et de la hausse de l'achalandage.

Encore mardi à la période de questions en Chambre, le ministre des Finances, Carlos Leitao, avait démenti, puis avait nuancé en disant que ces chiffres n'étaient pas validés.

Mais en débat de fin de séance mardi soir, le ministre des Transports, André Fortin, a confirmé que les redevances versées à la Caisse sur un peu plus de 20 ans allaient s'élever à 8 milliards $ provenant du gouvernement et des municipalités, et 3 milliards $ provenant des usagers du REM, pour un total de 11 milliards $.

En vertu des ententes, l'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) devra verser une redevance de 0,72 $ par passager/km à la Caisse de dépôt pour chaque usager qui prendra le REM.

Le tiers de ce tarif sera réglé par l'usager par son titre de transport, le reste viendra du gouvernement du Québec, à 85 pour cent, et des municipalités de la région métropolitaine, à 15 pour cent.

Or, en vertu des projections d'achalandage de la Caisse établies sur une vingtaine d'années, la redevance annuelle versée par l'ARTM à la Caisse pour le REM dépassera les 500 millions $ à compter de 2027 et atteindra plus de 700 millions $ en 2042. Le total se chiffrera à plus de 11 milliards $, si on indexe à un taux de 2 pour cent par an le tarif de base de 0,72 $ passager/km.

Entre 0,19 $ et 0,24 $ de ce tarif serviront à payer les coûts d'exploitation du REM encourus par la Caisse, tandis que les deux tiers restants serviront à payer les immobilisations et le profit de la Caisse.

La Caisse exige un rendement de 8 pour cent par an sur son investissement de 3 milliards dans ce projet, ce qui correspond à environ 240 millions $ par an.

Galerie photoRéseau express métropolitain Voyez les images