NOUVELLES
17/04/2018 12:59 EDT | Actualisé 17/04/2018 16:13 EDT

Un avion de Southwest Airlines doit atterrir d'urgence en raison d'un problème avec un moteur

Une personne est décédée à la suite de cet incident.

Un avion de Southwest Airlines a apparemment subi l'explosion d'un de ses moteurs à 30 000 pieds d'altitude et les débris ont fracassé un hublot et endommagé le fuselage, mardi, tuant une personne à bord en plus d'en blesser sept autres, selon les autorités.

L'avion, un Boeing 737 parti de New York à destination de Dallas avec 149 personnes à bord, a dû se poser d'urgence à Philadelphie peu avant midi.

"Je me souviens seulement d'avoir tenu la main de mon mari, et nous avons prié et prié et prié, raconte la passagère Amanda Bourman, de New York. Et les pensées qui me traversaient l'esprit, bien sûr, tournaient autour de mes filles, du désir de les revoir et de leur donner un gros câlin pour qu'elles ne grandissent pas sans leurs parents."

Des passagers ont publié des photos sur Twitter qui montrent bien les dommages au moteur.

Un passager, Marty Martinez, a publié une vidéo de l'atterrissage d'urgence sur Facebook.

En entrevue avec CBS News, il a déclaré qu'il y a eu «une explosion» et que les masques à oxygène ont tout de suite été déployés.

Le beau-père d'une passagère a indiqué en entrevue avec NBC que cette dernière lui a affirmé qu'une femme aurait même été presque aspirée hors de l'avion par le hublot. D'autres passagers l'auraient agrippée pour la retenir.

Le président du conseil du Bureau national de la sécurité des transports (BNST), Robert Sumwalt, a confirmé la mort d'une personne. Il s'agit du premier décès d'un passager dans un appareil d'un transporteur américain depuis 2009, a-t-il précisé.

Sept autres personnes ont été soignées pour des blessures mineures, a ajouté le commissaire des incendies de Philadelphie, Adam Thiel. Il a expliqué qu'une fuite d'essence dans l'un des moteurs avait causé un petit incendie qui a rapidement été maîtrisé par les pompiers.

L'Administration fédérale de l'aviation a indiqué que l'avion avait atterri après que l'équipage a rapporté des dommages à l'un des moteurs de l'appareil, au fuselage et à l'un des hublots. Le BNST a envoyé une équipe d'enquêteurs à Philadelphie.

Mme Bourman a raconté qu'elle était assise près de l'arrière de l'appareil et qu'elle dormait lorsqu'elle a entendu un fort bruit et que les masques à oxygène sont tombés du plafond. Elle a ajouté que l'avion était plutôt silencieux parce que tout le monde portait un masque, mais que certains passagers étaient en larmes et que d'autres criaient des mots d'encouragement.

"Tout le monde criait et était troublé, a-t-elle dit. Il y avait quelques passagers qui étaient vraiment forts et qui criaient aux gens: "C'est correct, nous allons nous en sortir!""

Un avion doit atterrir d'urgence à Philadelphie