BIEN-ÊTRE
16/04/2018 10:00 EDT | Actualisé 16/04/2018 10:00 EDT

Un Québécois sur cinq a eu recours à une banque alimentaire au cours de sa vie

Pourtant, environ la moitié des Québécois ne pense pas qu'il existe une crise alimentaire au Canada.

Getty Images

Un Québécois sur cinq a eu recours à une banque alimentaire au cours de sa vie, révèle un sondage web mené par Léger pour le compte de Catelli.

Pourtant, environ la moitié (48%) des Québécois ne pense pas qu'il existe une crise alimentaire au Canada bien que plus d'un sur quatre (27%) connaît quelqu'un qui a eu besoin des services d'une banque alimentaire pour se nourrir.

Catelli a lancé le programme Nourrir l'espoir pour lutter contre l'insécurité alimentaire. Pour chaque boîte de pâtes achetée en avril et en mai, l'entreprise remettra une portion de pâtes à différentes banques alimentaires locales du Canada.

«La faim est bien plus présente qu'on ne le pense au Québec. Chaque mois, plus de 400 000 personnes, dont 150 000 enfants, doivent faire appel au réseau des Banques alimentaires du Québec. Le généreux don de Catelli nous permet de remplir les assiettes vides des gens fragilisés de nos communautés», mentionne Annie Gauvin, directrice générale du réseau des Banques alimentaires du Québec, par voie de communiqué.

Environ un tiers (34 %) des Québécois croient que la mauvaise gestion de l'argent est la principale raison pour laquelle les gens ont recours à une banque alimentaire.

Le sondage en ligne mené auprès de 1566 Canadiens révèle aussi que plus d'un Québécois sur trois se tournerait vers une banque alimentaire s'il éprouvait soudainement des problèmes financiers (41 %) ou s'il perdait son emploi (38 %).

Le sondage en ligne a été réalisé entre le 5 et le 8 mars 2018, par l'intermédiaire du panel en ligne de Léger, LégerWeb. La marge d'erreur pour cette étude était de plus ou moins 2,5 %, 19 fois sur 20.

À voir également: