NOUVELLES
16/04/2018 11:13 EDT | Actualisé 16/04/2018 13:59 EDT

Des chauffeurs d'autobus d'écoliers seront en grève sur la Rive-Sud de Montréal mardi

Les parents d'élèves des commissions scolaires des Patriotes et Riverside devront avoir un plan B.

pyzata via Getty Images

Quelque 2000 élèves qui fréquentent des écoles des commissions scolaires des Patriotes et Riverside, sur la Rive-Sud de Montréal, seront touchés mardi par une grève des chauffeurs d'autobus d'écoliers à l'emploi de BE Grisé transport.

Ces chauffeurs, membres du Syndicat québécois des employés de service (SQEES), affilié à la FTQ, se sont déjà dotés d'un mandat de moyens de pression pouvant aller jusqu'à la grève générale illimitée, mais ils ont décidé de ne débrayer que durant une journée mardi.

Le conseiller aux communications du syndicat, Benoit Hamilton, a fait savoir qu'aucune séance de négociation n'était prévue lundi.

Il ne s'agit pas de la totalité des élèves qui fréquentent les écoles de ces commissions scolaires, mais de ceux qui utilisent le service de BE Grisé transport à Saint-Bruno-de-Montarville.

Comme pour l'ensemble des syndicats qui représentent les chauffeurs d'autobus d'écoliers, la rémunération est au coeur du litige. Ceux-ci touchent environ 20 000 $ à 25 000 $ par année, parfois moins.

Une autre grève lundi

Par ailleurs, une grève générale illimitée est prévue à compter de lundi prochain 23 avril, pour les chauffeurs d'Autobus Rive-Sud division Sainte-Julie et Autobus Rive-Sud division Longueuil. Quelque 2000 élèves seraient touchés.

Les commissions scolaires touchées seraient Marie-Victorin, des Patriotes et le transport adapté de la Commission scolaire de Montréal. Et c'est le syndicat des Teamsters, aussi affilié à la FTQ, qui les représente.

Il en est de même pour Autobus Lucien Bissonnette, qui dessert les commissions scolaires des Trois-Lacs et Lester B. Pearson, dans l'Ouest de Montréal. Cette fois, 4000 élèves seraient touchés.

De même, en Outaouais, une grève est aussi envisagée "d'ici la fin du mois d'avril" chez Autobus Campeau, qui dessert les commissions scolaires des Draveurs et des Portages-de-l'Outaouais. Quelque 5000 élèves seraient touchés.

Christopher Monette, directeur des affaires publiques pour le syndicat Teamsters Canada, a fait savoir lundi que les négociations se poursuivaient cette semaine avec les employeurs pour ces sections locales des Teamsters.

Une entente est toutefois intervenue chez Autobus Mistral, à Laval, la semaine dernière, permettant d'éviter la grève.

D'autres syndicats de chauffeurs d'autobus d'écoliers, cette fois affiliés à la CSN, tiennent des assemblées générales de leurs membres jusqu'à la fin du mois pour se prononcer sur un mandat de grève.

Et d'autres organisations syndicales, comme Unifor (FTQ), les Métallos (FTQ) et la CSD (Centrale des syndicats démocratiques) représentent également d'autres syndicats de chauffeurs d'autobus.

Les employeurs sont des transporteurs privés, qui effectuent le transport d'écoliers pour des commissions scolaires, lesquelles touchent de l'argent du ministère de l'Éducation pour offrir ce service.