BIEN-ÊTRE
16/04/2018 15:44 EDT | Actualisé 16/04/2018 15:48 EDT

Ce moment où Kate Hudson a dû cacher sa grossesse risque de parler à beaucoup de mamans

«Tout ce que je voulais, c'était un lit et une bassine.»

VCG via Getty Images

On entend souvent qu'il vaut mieux attendre l'échographie des trois mois pour annoncer à ses proches qu'on est enceinte. À sa famille, ses amis ou encore ses collègues. Et cacher sa grossesse au travail n'est pas une tâche aisée. Surtout quand on doit faire des figures de fitness, comme ce fut visiblement le cas pour l'actrice américaine Kate Hudson.

Dans une vidéo partagée sur son compte Instagram, ce vendredi 13 avril, la jeune maman de 38 ans témoigne de cette expérience déstabilisante. Cela lui est arrivé lors d'une séance photo pour sa marque de vêtements de sport Fabletics. "Tout ce que je voulais, c'était un lit et une bassine, peut-on lire en légende du cliché animé. Tout ce que j'ai eu, c'était une roue."

Plusieurs jours auparavant, le 9 avril, l'enseigne avait posté la version finale de la photo. Rien ne laissait supposer qu'elle était complètement nauséeuse à ce moment-là.

Comme Kate Hudson, de nombreuses mères ont déjà eu à dissimuler leur premier mois de grossesse, tout en faisant croire qu'elles étaient parfaitement en forme auprès de leurs collègues. Elles répondent à la comédienne en commentaire de sa publication.

"J'étais exactement dans le même état, a écrit l'une de ses abonnées. J'étais tellement malade. Je travaillais dans un bureau et devais courir aux toilettes toutes les cinq minutes." Une autre maman ajoute: "Wow, tu es fantastique. J'ai été malade pendant deux mois et je n'aurais jamais imaginé pouvoir faire ce que tu as fait. Je suis restée dans le canapé avec un seau."

Enceinte de son troisième enfant, Kate Hudson a annoncé qu'elle attendait un enfant le 6 avril, également sur son compte Instagram. "Nous avons essayé de garder cette grossesse loin des radars aussi longtemps que possible, mais il faut que ça sorte maintenant, a-t-elle écrit en légende de la vidéo. C'est beaucoup trop difficile de se cacher, et honnêtement se cacher est plus épuisant que de l'annoncer."

SURPRISE!!! 🤱 If you've wondered why I've been so absent on my social channels it's because I have never been more sick! It was the most sick first trimester of all my children. Boomerangs have made me nauseous, Superzoom is an easy way to have my head in the toilet, food instagrams make me queezy and thinking too much about insta stories made me even more exhausted than I already had been. If you've seen me out and about smiling and pretending like everything is amazing...I was lying! BUT! I have broken through on the other end of that and rediscovering the joys of insta/snap. We have been trying to keep this pregnancy under the radar for as long as possible but I'm a poppin now! And it's too darn challenging to hide, and frankly hiding is more exhausting then just coming out with it! My kids, Danny, myself and the entire family are crazy excited! A little girl on the way 💕

A post shared by Kate Hudson (@katehudson) on

On a toutes les raisons de la croire. Si l'on ne divulgue généralement pas l'information trop tôt, c'est parce que le risque de fausse couche est important avant 3 mois. Comme le rappelle Slate, 200 000 femmes sont concernées chaque année en France.

Ce délai de trois mois peut être une période stressante. Certaines femmes peuvent craindre que l'annonce précoce de leur grossesse ne leur porte malheur, par exemple. Mais aussi qu'elle entraîne les jugements de leur entourage.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

VOIR AUSSI: