NOUVELLES
14/04/2018 10:45 EDT | Actualisé 14/04/2018 10:45 EDT

La pêche commerciale débute: les accidents peuvent être évités, dit la CNESST

La Commission souligne que les pêcheurs sont particulièrement exposés aux intempéries, aux menaces d'incendie et de naufrage ainsi qu'aux dangers causés par les engins de pêche.

Valerian Mazataud/Bloomberg via Getty Images
Un bateau de pêche dans le port de Rimouski.

En ce début de saison de la pêche commerciale au Québec, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) lance un appel à la prudence.

La CNESST tient à rappeler aux capitaines et aux aides-pêcheurs qu'il est indispensable d'aménager de façon sécuritaire le bateau sur lequel ils naviguent, afin d'éviter les accidents.

La Commission souligne que les pêcheurs sont particulièrement exposés aux intempéries, aux menaces d'incendie et de naufrage ainsi qu'aux dangers causés par les engins de pêche.

Le risque de chute par-dessus bord figure parmi les plus importants dangers.

Parmi les solutions pour réduire les risques, les ponts et les treuils devraient être sécurisés, avant de monter à bord. Il faudrait mettre en place des moyens, comme une rambarde, pour empêcher les chutes par-dessus bord. Une échelle ou un dispositif de remontée devrait également être disponible pour permettre de repêcher une personne qui a chuté dans l'eau. Il faut aussi éloigner les cordages des pieds des travailleurs dans la zone de travail.

Afin de sensibiliser les capitaines et leur équipage aux dangers existants liés à leurs activités et aux moyens de les prévenir, la CNESST a créé le guide Santé et sécurité à bord des bateaux de pêche. Il est disponible en ligne.