BIEN-ÊTRE
14/04/2018 18:09 EDT | Actualisé 14/04/2018 18:12 EDT

Ces deux jeunes filles quittent leurs mariages pour passer un examen

Imaginez, votre date d'examen de fin de session tombe le même jour que la date de votre mariage. Que choisissez-vous?

Mariage ou examen de fin d'année? Deux jeunes filles nigérianes ont décidé de ne pas choisir et de se rendre dans leur université pour passer leur diplôme de communication, le jour même de leurs mariages. Elles ont donc logiquement planché sur leur sujet vêtues de longues et belles robes blanches avant de pouvoir profiter pleinement du "plus beau jour de leur vie."

L'examen devait initialement se dérouler en février, mais a été repoussé en raison de l'absence d'installations adéquates dans la fac, explique CNN. Seulement, problème: l'Université a reporté la date de cet exament au jour même des mariages respectifs de Dorcas Atsea et Deborah Atoh.

"Mon mariage était déjà fixé. J'avais déjà dit aux gens que c'était le 7 avril et envoyé des invitations, nous avons décidé de ne pas changer la date", explique Deborah Atoh qui a, comme son amie, choisi de ne pas choisir.

Elles ont donc, respectivement, échangé leurs voeux à l'église le matin, avant de se rendre à l'examen pour finalement retourner à la réception dans l'après-midi. Et évidemment, l'examen s'est déroulé dans une ambiance bien particulière. "J'étais heureuse d'obtenir mon diplôme et de me marier en même temps, mes camarades de classe étaient si heureux. Quand je suis entré dans le hall, tout le monde criait, et ce pendant 10 minutes juste avant de commencer l'examen. Après je suis retourné au lieu de la réception parce que mes invités m'attendaient", explique Dorcas Atsea.

Contacté par CNN, le professeur Benjamin Ogbu explique qu'il était impossible de repousser l'examen. "Il ne serait pas juste de modifier l'emploi du temps à cause d'une ou deux personnes, et le processus est généralement long car il faut passer par la planification académique etc", explique-t-il.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.