BIEN-ÊTRE
13/04/2018 18:03 EDT | Actualisé 13/04/2018 18:05 EDT

L'huile de poisson est inefficace contre la sécheresse de l'oeil

La sécheresse de l'oeil affecte des millions de personnes dans le monde.

Getty Images/iStockphoto

Consommer de l'huile de poisson ou d'autres acides gras de type Oméga-3 est conseillé depuis de nombreuses années pour lutter contre la sécheresse ophtalmique, dont souffrent des millions de personnes dans le monde, mais une étude publiée vendredi affirme qu'elle est inefficace.

"Les compléments alimentaires à base d'Oméga-3 ne sont pas plus efficaces qu'un placébo pour lutter contre les symptômes de la sécheresse de l'oeil", selon les conclusions d'un essai clinique mené auprès de 535 personnes publiées vendredi dans le New England Journal of Medicine.

La sécheresse de l'oeil affecte plus de 16 millions d'Américains, causant brûlures, démangeaisons, picotements et altérations de la vision. Des experts ont estimé son coût annuel aux Etats-Unis à quelque 55 milliards de dollars, en pertes de productivité et en soins médicaux.

Tous les participants à l'étude présentaient une sécheresse de l'oeil modérée à grave depuis au moins six mois. Sélectionnés au hasard, certains ont absorbé une dose quotidienne d'Oméga-3 tandis que d'autres ingurgitaient un placébo à base d'huile d'olives.

Aucun d'entre eux, pas plus que leurs ophtalmologues, ne savaient qui était dans quel groupe.

Après un an, les symptômes s'étaient "améliorés de manière importante dans les deux groupes", a relevé l'étude.

Quelque 61% du groupe Oméga-3 et 54% du groupe placébo ont enregistré une amélioration d'au moins dix points, un écart qui n'est pas marquant statistiquement.

"Nous avons été surpris par le fait que les compléments d'Oméga-3 n'ont pas eu d'effet bénéfique", a souligné Vatinee Bunya, professeure-assistante d'ophtalmologie à l'école de médecine Perelman, de l'université de Pennsylvanie.

"Les résultats sont importants et pourraient changer la façon dont les ophthalmologues et les opticiens soignent leurs patients", a-t-elle poursuivi.

D'après Matthew Gorski, ophthalmologue du centre de santé Northwell Health à New York non impliqué dans l'étude, les médecins intéressés par la sécheresse de l'oeil et l'effet des compléments d'huile de poissons "attendaient avec impatience les résultats des essais cliniques dans l'espoir qu'ils puissent aider la qualité de vie des gens".

Il a estimé que "des études supplémentaires devraient être menées pour confirmer cette découverté".

VOIR AUSSI: