DIVERTISSEMENT
13/04/2018 11:10 EDT | Actualisé 13/04/2018 11:11 EDT

Le chanteur SULE se confie sur son parcours

L'ex-participant de «La Voix» sortait son premier album le mois dernier.

Georges Dutil

SULE lançait le 12 avril son premier «véritable» album, Hold On, au Biddle's Jr. de Montréal. L'opus de 11 chansons a des relents de country, de folk et de roots.

Un style éclectique

De son propre aveu, l'auteur-compositeur-interprète reconnaît qu'il est difficile d'affubler une étiquette précise à son style musical. «C'est plus facile de dire ce que c'est pas comme style! C'est pas du véritable country, c'est pas du véritable blues, c'est pas du véritable folk. C'est un mélange d'un petit peu de tout ça», réfléchit le musicien.

Élevé à Pierrefonds, SULE roule sa bosse depuis une vingtaine d'années dans l'industrie musicale québécoise. Fort d'un diplôme en musique de l'université Concordia, il commence à jouer avec un groupe avant d'être recruté par d'autres formations afin de les accompagner en tant que guitariste. De fil en aiguille, on peut l'entendre sur des enregistrements de Lionel Ritchie et l'apercevoir en première partie de Céline Dion, Kool And The Gang, Sean Paul et Akon.

Malgré ces réalisations, il décide par contre de se lancer en solo, jugeant qu'il bénéficierait d'une plus grande liberté créative: «Suivre les directions, ça fait partie du travail, quand tu es professionnel. Mais quand tu fais partie d'un groupe, d'une équipe, tu n'as pas vraiment ta voix à toi.»

Georges Dutil

La musique dans le sang

Sa passion pour la musique est une affaire de famille. Son père, un mélomane averti, avait une volumineuse collection de vinyles, tandis que sa mère chantait et jouait du piano. Ses deux soeurs, plus âgées que lui, l'ont également beaucoup influencé au niveau de ses inspirations musicales. Parmi celles-ci, on compte d'ailleurs notamment Neil Young, Jimi Hendrix et Prince.

Une expérience à La Voix enrichissante

En 2013, SULE se rend jusqu'aux quarts de finale de l'émission La Voix et se fait ainsi voir par trois millions de téléspectateurs. S'il a trouvé son aventure un brin stressante, il a toutefois adoré son expérience. «J'étais dans mon élément, j'étais entouré par d'autres artistes, je faisais des chansons, je pouvais donner mon avis», raconte-t-il.

Il y a certaines chansons avec lesquelles je suis tombé en amour, plus qu'avec les miennes!

Ce sont d'ailleurs les producteurs de l'émission qui l'ont poussé à chanter en français, lui qui malgré son bilinguisme, avait toujours chanté en anglais. Il a toutefois apprécié l'exercice au point de demander à un parolier d'adapter certaines de ses chansons en français. Et il n'a pas eu à le regretter: «Il y a certaines chansons avec lesquelles je suis tombé en amour, plus qu'avec les miennes!» Hold On compte d'ailleurs trois chansons en français.

Au cours des prochaines semaines, SULE fera quelques spectacles au Québec. Dans quelques mois l'attend un projet inusuel pour un artiste québécois, alors qu'il a quelques dates de spectacle prévues en Italie.