NOUVELLES
12/04/2018 20:28 EDT | Actualisé 13/04/2018 11:17 EDT

Donald Trump est un menteur à l'ego démesuré, selon l'ex-directeur du FBI James Comey

Dans un livre à paraître, James Comey compare le président Trump à un parrain de la mafia.

James Comey

Dans un livre à paraître et impitoyable à l'endroit du président américain, l'ancien directeur de la police fédérale américaine, James Comey, accuse Donald Trump d'être dépourvu d'éthique et indifférent à la vérité.

M. Comey affirme que le président américain était obsédé dès les premiers jours de son mandat par le souhait de voir le FBI déboulonner les rumeurs d'infidélité à son endroit, qu'il affirme être fausses.

Dans le livre, James Comey compare le président Trump à un parrain de la mafia qui dirige le pays guidé par son ego et la loyauté envers sa personne.

La réaction du principal intéressé n'a pas tardé. M. Trump a lancé une attaque en règle contre M. Comey sur Twitter vendredi matin, déclarant que ce dernier est "un MENTEUR qui a fait ses preuves". Il ajoute ensuite que "pratiquement tout le monde à Washington" pensait qu'il devait être congédié "pour sa performance horrible".

M. Trump accuse M. Comey d'avoir "laissé couler des informations SECRÈTES" et d'avoir "menti SOUS SERMENT au Congrès". Il le qualifie d'individu dégoûtant ("slime ball", en anglais) "faible et menteur", et conclut en disant que "ça a été un grand honneur pour moi de congédier James Comey!"

L'ancien grand patron de l'agence fédérale révèle également de nouveaux détails sur ses interactions avec Donald Trump et la façon dont il a décidé de gérer l'enquête sur les courriels d'Hillary Clinton avant les élections de 2016.

M. Comey brosse le portrait d'un personnage semblable à un gangster qui cherchait à brouiller la frontière entre l'application de la loi et la politique, et qui a tenté de faire pression sur lui à propos de son enquête sur l'ingérence russe dans les élections américaines.

Le livre se rapproche étroitement du témoignage public et des déclarations écrites de James Comey au sujet de ses communications avec le président et de son inquiétude croissante quant à l'intégrité du locataire de la Maison-Blanche. Il lance également quelques flèches qui ne manqueront pas d'irriter Donald Trump.

James Comey, qui mesure plus de deux mètres, précise que Donald Trump est plus petit qu'il ne le croyait, que sa cravate est "trop longue" et que des "demi-lunes blanches et reluisantes" sous ses yeux pourraient être le résultat de l'utilisation de lunettes de bronzage.

"La présidence de Donald Trump met en péril la majeure partie de ce qui est bien dans ce pays", écrit M. Comey, qui compare la présidence Trump à un "feu de forêt" qui ne peut être maîtrisé par les leaders éthiques au sein du gouvernement.

M. Comey soutient aussi qu'il a constaté que la main du président était plus petite que la sienne, mais que sa taille ne semblait pas inhabituelle.

Le livre, "A Higher Loyalty", sera publié la semaine prochaine. L'Associated Press en a acheté une copie cette semaine.

Donald Trump a congédié James Comey en mai 2017, ce qui a conduit à la nomination de Robert Mueller à titre de procureur spécial chargé de superviser l'enquête sur la Russie. L'enquête de M. Mueller a pris de l'ampleur et vise désormais également à déterminer si Donald Trump a fait obstruction à la justice en renvoyant James Comey.

VOIR AUSSI: