POLITIQUE
12/04/2018 18:42 EDT | Actualisé 12/04/2018 22:25 EDT

Jean-François Lisée piqué par la kippa d’un élu libéral

David Birnbaum la portait en mémoire des victimes de l’Holocauste.

LA PRESSE CANADIENNE
Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a fait une comparaison entre une épinglette partisane et la kippa de son collègue.

QUÉBEC – Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, ne comprend pas pourquoi il ne peut pas porter une épinglette partisane au Salon bleu, alors que le député de D'Arcy-McGee, David Birnbaum, portait la kippa mercredi en mémoire des victimes de l'Holocauste.

M. Lisée a fait cette comparaison lors de la période de questions, jeudi, alors que le premier ministre Philippe Couillard a fait remarquer au chef péquiste qu'il n'avait pas le droit de porter un signe partisan de la sorte. Il s'est ensuite fait rappeler à l'ordre par le président de la Chambre, Jacques Chagnon.

Bien qu'il se dit d'accord avec le fait que M. Birnbaum portait sa kippa, M. Lisée a profité de son intervention pour déplorer le fait qu'il y a une «hiérarchie des convictions» au Parti libéral du Québec. «Il y a les convictions religieuses, qui ont plus de droits, et les autres convictions, qui ont moins de droits», a-t-il affirmé.

Les épinglettes partisanes sont interdites selon les us et coutumes de l'Assemblée nationale. M. Lisée dit avoir changé de veston et oublier de l'enlever avant la période de questions.

Questionné à savoir s'il était approprié de faire cette comparaison le lendemain de la Journée internationale de commémoration des victimes de l'Holocauste, M. Lisée s'est défendu d'avoir choisi le moment pour la faire.

David Birnbaum se désole de cette sortie

M. Birnbaum, qui est un juif non pratiquant, a réagi à cette sortie du chef du PQ avec étonnement et tristesse.

«Je pense que la plupart des Québécois seraient plutôt surpris de voir qu'il compare un logo politique avec le symbole du peuple juif, qui a 4000 ans d'histoire», a-t-il dit aux journalistes après les faits.

LA PRESSE CANADIENNE
Le premier ministre Philippe Couillard aux côtés de son député David Birnbaum.

Le député de D'Arcy-McGee dit avoir décidé de porter la kippa la veille en l'honneur des victimes de l'Holocauste et pour rappeler que s'il l'avait portée en 1940, il aurait signé son arrêt de mort.

«Dans le Québec d'aujourd'hui, dont je suis très fier, je peux porter cette kippa n'importe où et le gouvernement s'assurerait que je peux la porter et mener une carrière dans le domaine qu'il me plaira», a conclu l'élu libéral.

À voir aussi sur le HuffPost Québec:

Les députés provinciaux qui quittent la vie politique en 2018