POLITIQUE
11/04/2018 09:17 EDT | Actualisé 11/04/2018 10:47 EDT

La vente de Rona a hanté Jacques Daoust jusqu'à sa mort

Un texte qu'il a rédigé avant de mourir vient de refaire surface.

PC

Un document politique que l'ex-ministre de l'Économie Jacques Daoust a laissé à des conseillers avant sa mort révèle que le dossier de la vente des actions de RONA l'a hanté jusqu'à la fin de sa vie.

Le document obtenu par des médias de Québecor indique que M. Daoust était furieux qu'au gouvernement dont il faisait partie, on lui demande de dire publiquement qu'il était d'accord avec cette vente d'actions à des intérêts américains par Investissement Québec, alors qu'il ne l'était pas.

Il a écrit s'être ensuite senti sous forte pression pour qu'il assume cette mauvaise décision, selon ses dires, qui a été prise dans son dos.

Jacques Daoust a écrit s'être fait piéger par un jeu de coulisses entre son directeur de cabinet, Pierre Ouellet, et une personne ayant plus d'autorité qu'un ministre comme lui. Le texte pointe à ce moment en direction de l'ancien chef de cabinet du premier ministre Philippe Couillard.

Sébastien Daoust, l'un des fils de l'ancien ministre, a confirmé mercredi à la station radiophonique 98,5FM, de Montréal, que certains des passages du document publié par Québecor allaient bel et bien dans le sens de ce que son père lui avait communiqué. Il a ajouté qu'il parlait de politique chaque jour avec son père, mais que l'ex-ministre n'aimait pas revenir sur le dossier de la vente de RONA.

À l'Assemblée nationale mercredi, le chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée, a commenté les révélations en soutenant que Jacques Daoust avait été un ministre imparfait mais qu'il avait néanmoins trouvé incroyable de perdre le contrôle d'un siège social aussi important que celui de RONA.

Quant au ministre Robert Poëti, il a fustigé des journalistes qui ont insisté pour obtenir sa réaction lorsqu'il s'est présenté au Parlement. Il a dit qu'il ne commenterait pas les propos d'une personne décédée qui a connu des difficultés à la fin de sa carrière politique.

En mars 2016, les actionnaires de RONA ont approuvé, dans une large majorité, la vente du quincaillier à la chaîne américaine de rénovation Lowe's, dans le cadre d'une transaction amicale de 3,2 milliards $ annoncée deux mois plus tôt.

Jacques Daoust a été élu député de Verdun aux élections d'avril 2014. Le banquier de carrière avait précédemment été président et chef de la direction d'Investissement Québec de 2006 à 2013.

Il est mort en août dernier à l'âge de 69 ans.

À voir aussi: