NOUVELLES
11/04/2018 14:45 EDT | Actualisé 11/04/2018 14:45 EDT

Tuerie à la grande mosquée de Québec: 25 ou 150 ans pour Alexandre Bissonnette?

Les observations sur la peine commencent.

Handout . / Reuters

Les observations sur la peine qui sera imposée à Alexandre Bissonnette pour la tuerie de la grande mosquée de Québec débuteront mercredi après-midi au palais de justice de Québec.

Le jeune homme de 28 ans a plaidé coupable fin mars à six accusations de meurtre au premier degré et à six chefs de tentative de meurtre.

La peine prévue au Code criminel pour un meurtre au premier degré est la prison à perpétuité, sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans. Et comme Bissonnette a commis six meurtres, cette période de 25 ans peut désormais être multipliée par six - pour chacune des victimes - pour atteindre une durée de 150 ans derrière les barreaux.

La Couronne n'a pas encore annoncé ses couleurs sur la durée de la peine qu'elle allait réclamer. Tout au plus, le procureur de la Couronne, Me Thomas Jacques, a dit qu'il allait exiger une peine qui reflétera l'ampleur des "crimes odieux" commis.

L'avocat d'Alexandre Bissonnette, Charles-Olivier Gosselin, estime que son client devrait être condamné à 25 ans de prison avant d'être admissible à une libération conditionnelle, mais pas plus. Une peine plus longue serait l'équivalent d'une "peine de mort par incarcération", a-t-il soulevé dans une procédure.

Il a de plus fait savoir qu'il allait demander que soit déclarée invalide, car inconstitutionnelle la disposition du Code criminel qui permet d'additionner les peines de prison pour meurtre.

Ce débat doit avoir lieu dans une étape ultérieure, fin juin.

Voir aussi: