DIVERTISSEMENT
11/04/2018 07:33 EDT | Actualisé 11/04/2018 07:47 EDT

Hubert et Fanny, pour le meilleur et pour le pire?

La douzième et dernière heure de la série de Richard Blaimert aura été celle de la fin des tergiversations...

Radio-Canada

Hubert et Fanny, ensemble pour le meilleur et pour le pire? Vivront-ils heureux (mais possiblement sans enfants, Hubert étant vasectomisé) pour l'éternité?

Peut-être. C'est du moins sur cette note d'espoir qu'a pris fin Hubert & Fanny, mardi soir. Radio-Canada avait déjà annoncé que la série de Richard Blaimert n'aurait pas de suite; on espérait donc que le sort amoureux compliqué des deux principaux protagonistes serait bouclé avant que ne sonne le temps des adieux.

Ce fut le cas. Cette douzième et dernière heure de Hubert & Fanny a été celle de la fin des tergiversations pour Hubert (Thomas Beaudoin) et ses beaux grands yeux - qui ont fait craquer tant de Québécoises cet hiver -, et a guidé Fanny (Mylène St-Sauveur) vers son choix de compagnon définitif. «Enfin», serions-nous en droit de murmurer, l'intrigue s'étant quelque peu étirée entre janvier et avril.

ATTENTION SPOILERS

Radio-Canada

Après que son soupirant ait pris panique après qu'elle ait échappé un «Je t'aime» pendant qu'ils faisaient l'amour dans la ruelle, la semaine dernière, Fanny (Mylène St-Sauveur) s'est vidé le cœur et lui a exprimé son ras-le-bol de sa peur de l'engagement.

Émotive, elle a ensuite demandé à sa sœur Frédérique (Christine Beaulieu) de la reconduire chez son ex, Guillaume (Mickaël Gouin), toujours en train de se relever de sa tentative de suicide. L'ancien couple a sereinement fait la paix, Guillaume a accordé un début de pardon à Fanny, et on a compris que leur histoire de sept ans était dorénavant chose du passé.

«Je t'ai aimé, Guillaume. Je t'ai vraiment aimé», a doucement juré Fanny à celui qu'elle a blessé. «J'en douterai jamais», a-t-il répondu. «La fille que tu vas aimer, comme j'ai été aimée, va être très chanceuse», a ajouté Fanny.

Sur la terrasse

Convaincue qu'Hubert ne lui redonnerait jamais de nouvelles, la jeune travailleuse sociale s'est ensuite attelée à chercher un appartement, mais le destin (et l'auteur) n'avaient pas dit leur dernier mot.

Claude (Marc Messier), le père d'Hubert, non plus : heureux comme un roi après avoir passé la nuit avec Noëlla (Julie Vincent), son amie brigadière, Claude est allé réveiller son garçon pour lui raconter son bonheur de ressentir à nouveau les papillons de l'amour et du désir. «Il me semble que tu serais encore plus beau en amour, ça te donnerait des ailes», a conseillé le papa à son fils. Semblant envolé sur une lancée avec la belle Noëlla, Claude a toutefois brouillé les pistes un peu plus tard en embrassant intensément son ex-femme, Mimi (Anne-Marie Cadieux), la mère d'Hubert, qui, elle, a fini par se rendre à l'évidence et a largué sa flamme du moment, le beau Eliseo (Peter Miller), qui lui piquait des billets à son insu dans son portefeuille. Hélas, on ne saura jamais si Claude et Mimi reprendront officiellement la vie commune.

Inspiré, Hubert est donc parti chercher Fanny chez elle pour l'emmener rencontrer Maxime, son jeune frère paralytique cérébral et déficient intellectuel, lui faisant comprendre que cette situation était à l'origine de sa crainte de la proximité humaine....et de sa vasectomie. Il a quitté la chambre en pleurant. À l'extérieur, Fanny lui a quand même livré un vibrant plaidoyer en faveur de l'amour, de la confiance et du lâcher-prise.

«Arrête d'avoir peur. Tu te prives de rêver, d'espérer, de vouloir dépasser la vie ordinaire. C'est fou, mais c'est à ça que ça sert, aussi, l'amour (...) On a besoin des autres, Hubert, même si c'est pas parfait, même si c'est pas éternel», a déclamé Fanny.

«Moi, je suis prête à t'aimer. À te donner le meilleur de moi-même. Si toi tu crois pas qu'avec moi, tu peux pas être plus fort, que tu peux pas vivre une histoire hallucinante, même la plus belle de ta vie, ben... »

Hubert lui a opposé qu'il ne savait pas comment faire. Fanny lui a demandé s'il était au moins prêt à essayer. N'aimant pas son expression, elle a fait mine de se lever et de partir sans se retourner mais, comme dans toute bonne romance, Hubert s'est levé juste au bon moment et a retenu sa douce avec les bons mots.

«Oui, Fanny... J'aimerais ça essayer, si t'es prête à m'aider», a laissé tomber un Hubert radieux comme on ne l'avait pas vu depuis le début de la série. Une déclaration qui a été scellée d'un long baiser, les pieds de Fanny pendant un peu dans le vide alors qu'Hubert la soulevait dans ses bras.

Le reste s'est un peu déroulé comme dans un film hollywoodien : Hubert a proposé à Fanny d'aller vivre chez lui, ce qu'elle a refusé, par prudence. Mais Mimi avait d'autres plans pour les tourtereaux : en charge d'aider Fanny dans sa recherche d'appartement, la dame leur a déniché, sans le leur dire, un vaste appartement assez grand pour tous les deux, bouteille de champagne incluse. Nos Roméo et Juliette urbains ont ainsi trinqué sur la terrasse à ciel ouvert, avec vue sur la ville, au son de la pièce Tes yeux, de Jimmy Hunt.

Le deuil de Justin

Les intrigues ont par ailleurs été aussi fermées dans la famille de Fanny : Frédérique a informé son copain, Yaniss (Mani Soleymanlou) qu'elle était prête à avoir un enfant, et la petite Jade (André Kasper) a reçu un émouvant message de sa maman, Hélène (Fanny Mallette), exilée en voyage pour mieux accepter le changement de sexe de son garçon. Les mots de la mère à l'égard de sa fille étaient particulièrement touchants.

«C'est avec Justin que j'avais rendez-vous. Le Justin que j'ai porté, celui que j'ai poussé avec mon corps. Celui que j'ai pris dans mes bras pendant que ton père coupait son cordon ombilical. Le Justin qui m'a rendue si heureuse, meilleure. Et j'ai fait ça, Jade. Doucement. Lentement. Je lui ai écrit des lettres. J'ai fait mon deuil de lui, ici. C'est comme si j'avais besoin d'être loin de toi pour lui dire adieu. Parce que je sais qu'à mon retour, il y a une nouvelle vie qui commence. Une nouvelle vie avec ma belle grande fille....Qui n'a pas eu besoin de mon opinion pour se choisir le plus beau prénom du monde, Jade. Et, comme par hasard, c'est ma pierre préférée. Je suis désolée de ne pas avoir été au rendez-vous plus tôt. Pis je t'aime... Je t'embrasse, mon amour. On se revoit très bientôt. Pis, oui, j'ai déjà plein de belles robes pour toi dans mes valises... », a expliqué Hélène à sa progéniture recueillie, sous les regards mouillés des autres membres de la famille.

Seule déception pour les adeptes de Hubert & Fanny : la relation éphémère, mais passionnée, entre Devin (Rodley Pitt) et Pastel (Olivia Palacci) n'aura finalement pas connu de retour en arrière. Comme quoi tout n'est pas que rose, même dans les fictions romantiques...

À voir également :