POLITIQUE
10/04/2018 09:59 EDT | Actualisé 10/04/2018 09:59 EDT

Montréal lance une ligne Info-coyotes et prépare un plan de gestion

La Ville a reçu près de 400 signalements depuis le mois de juin.

Getty Images/Flickr RF

La Ville de Montréal lancera bientôt une nouvelle ligne Info-coyotes qui permettra aux citoyens de signaler la présence de cet animal sur le territoire montréalais ou de s'informer sur les mesures de précaution à prendre. Un plan de gestion du coyote sera aussi élaboré avec la participation du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Les histoires de coyotes se multiplient sur les réseaux sociaux et dans les médias depuis quelque temps. Selon TVA Nouvelles, la Ville de Montréal a reçu 379 signalements entre juin 2017 et mars 2018. Toutefois, aucun comparatif n'est possible avec les années précédentes parce que le registre a seulement été mis sur pied l'an dernier.

Mardi, l'administration Plante a dit prendre «très au sérieux» la présence du coyote en ville. Dès le mercredi 11 avril, les citoyens pourront composer le numéro 438 872-2696 (438 872-COYO) dans les rares cas où ils tomberaient face à face avec cet animal.

«La sécurité des citoyennes et des citoyens est au cœur de nos priorités. [...] Puisque la transmission d'informations et la promotion des bonnes pratiques demeurent des éléments essentiels, la mise sur pied d'une ligne Info-coyotes nous apparaissait comme une première étape indispensable», affirme Émilie Thuillier, mairesse de l'arrondissement Ahuntsic-Cartierville et responsable du dossier des coyotes.

La Ville élaborera aussi un plan de gestion basé sur la cohabitation entre l'humain et l'animal. L'échéancier n'a pas été précisé.

«Le coyote est présent à Montréal depuis des décennies, comme c'est le cas dans plusieurs autres grandes villes nord-américaines. [...] Sa présence près des zones habitées est un enjeu que nous prenons très au sérieux et l'élaboration d'un plan de gestion du coyote de concert avec l'ensemble des parties prenantes servira à assurer la sécurité du public», ajoute Mme Thuillier.

Entretemps, des mesures de sensibilisation sont prévues dans Ahuntsic-Cartierville, Saint-Laurent et Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, trois arrondissement qui ont connu un certain nombre de signalements au cours des derniers mois. Des brigades citoyennes et des patrouilles dans certains parcs sont prévues, ainsi que des campagnes de porte-à-porte et des séances d'information dans des garderies.

La Ville prévoit aussi l'élaboration d'un site web qui permettra le signalement en ligne des coyotes.

Selon la Ville, le coyote présente un risque «extrêmement faible» pour les résidents et sa présence favoriserait le contrôle des populations de rongeurs et d'oiseaux. Les cas de morsures d'humains seraient rares, l'animal ayant tendance à craindre l'homme. Les chats et les petits chiens pourraient toutefois être pris pour des proies, alors que les gros chiens pourraient être pris pour des compétiteurs ou des partenaires de reproduction.