POLITIQUE
10/04/2018 13:45 EDT | Actualisé 10/04/2018 13:45 EDT

Carlos Leitao revient sur sa dénonciation des «fake news» concernant le REM

M. Leitao a soutenu qu'il a été mal interprété par les médias et qu'il ne les visait pas.

Chris Wattie / Reuters

Le ministre des Finances, Carlos Leitao, est revenu mardi sur sa dénonciation des «fake news».

Récemment, il avait ainsi déploré de la désinformation concernant le Réseau express métropolitain (REM), le train de banlieue de la Caisse de dépôt et placement.

Dans une allocution devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, M. Leitao avait évoqué les «fake news», une expression abondamment relayée depuis l'élection du président Donald Trump, et qui est censée désigner la désinformation colportée par les médias.

En point de presse avant d'aller à la séance du caucus libéral mardi midi, M. Leitao a soutenu qu'il a été mal interprété par les médias et qu'il ne les visait pas. Il a dit qu'il s'en prenait plutôt à ceux qui font du REM un débat partisan.

«Je ne vise surtout pas les médias, ce n'est pas ça du tout», a insisté le ministre des Finances. Selon lui, le REM est un projet «extraordinaire» et il est regrettable que des mouvements politiques qu'il n'a pas nommés s'en emparent.

«Ce que je vise, c'est la politisation de ce projet magnifique par des mouvements politiques ici ou à Montréal, c'est ce que je trouve qui est dommage», a-t-il poursuivi.

Invité à expliquer comment cela a pu être mal interprété, M. Leitao a été évasif et a mis fin à la mêlée de presse.

«Je regrette que cela a été mal interprété par vous, ce ne sont pas les médias, c'est la politisation», a-t-il dit en tournant les talons, invité à abréger les échanges par son attachée de presse.