NOUVELLES
08/04/2018 17:25 EDT | Actualisé 08/04/2018 17:26 EDT

Humboldt: il y a déjà eu un accident mortel à la même intersection

Les deux véhicules sont tombés dans un fossé, où la camionnette a pris en feu.

Une intersection éloignée de la Saskatchewan où l'autocar d'une ligue de hockey junior a subi une violente collision avait déjà été le théâtre d'un autre accident meurtrier, qui avait causé la mort de six personnes d'une même famille, il y a une vingtaine d'années.

Dylan Fiddler, qui n'avait que six ans à l'époque, a perdu sa mère, sa tante, son oncle et trois jeunes cousins lorsque le véhicule dans lequel ils étaient a heurté un semi-remorque sur la route 35, où elle rencontre une autoroute secondaire, un endroit que plusieurs connaissent comme le Armley Corner.

Sur le lieu de la tragédie survenue vendredi dernier, qui a tué 15 personnes dans l'autobus de l'équipe des Broncos de Humboldt, on peut toujours voir tout près six croix blanches — trois grandes et trois petites.

Dylan Fiddler et son frère aîné n'étaient pas impliqués dans l'accident qui a causé la mort de leur mère, en juin 1997. Leur mère, qui vivait avec ses fils à Saskatoon, allait à Carrot River après avoir visité Dawson Creek, en Colombie-Britannique, pour visiter des proches.

Selon la GRC, la camionnette dans laquelle la famille était n'avait pas fait son arrêt au panneau et s'était retrouvée sur le chemin du semi-remorque qui arrivait.

Les deux véhicules sont tombés dans un fossé, où la camionnette a pris en feu.

Le chauffeur du semi-remorque n'avait pas été blessé gravement.

Après l'accident, les garçons ont déménagé à Carrot River, à environ 40 kilomètres au nord-est de cette intersection, où ils ont été élevés par le frère de leur mère et sa femme.

Dylan Fiddler, qui vit maintenant en Ontario, se souvient de cette intersection. Lorsqu'il était adolescent, il l'a traversée deux ou trois fois lorsqu'il faisait partie de la ligue de hockey junior B de Carrot River, le Tri-Town Thunder, maintenant connue comme étant la Carrot River Outback Thunder.

«C'est un peu un endroit de rencontre: "Je peux te rencontrer au Armley Corner et nous pourrons partir de là"», a-t-il expliqué.

Selon lui, la circulation à cette intersection est constante et il n'y a qu'un panneau d'arrêt pour le contrôler. Peut-être que maintenant, après tant de décès, quelque chose sera fait pour améliorer la sécurité, a-t-il suggéré.

Il dit être attendri par tout le soutien démontré aux familles des victimes.

«À ce point-ci, je crois que les familles affectées ont besoin de l'aide de tout le monde pour des prières et du soutien, ce que je crois qu'ils reçoivent de partout dans le monde», a-t-il indiqué.