BIEN-ÊTRE
07/04/2018 16:21 EDT | Actualisé 07/04/2018 16:21 EDT

6 disputes ridicules qu'ont dû régler des thérapeutes conjugaux

Arbitrer des chicanes matrimoniales est un travail de tous les jours.

laflor via Getty Images
Yes, these fights made it all the way to the therapist's office. 

Les thérapeutes conjugaux sont chargés d'arbitrer à la fois des différends légitimes et des querelles douteuses ou immatures.

«Je pourrais parfois porter une robe de juge, tant j'ai par moment à établir des règlements sur ce qui est raisonnable ou pas dans un mariage», raconte la thérapeute conjugale et familiale Becky Whetstone au HuffPost.

Nous avons demandé à Whetstone et à d'autres thérapeutes de nous raconter les querelles les plus ridicules qu'ils ont eu à arbitrer. Voici ce qu'ils nous ont raconté:

Dispute No. 1: Les gâteries pour chat

«Le mari aime donner des gâteries au chat. Il aime l'intéraction avec l'animal et ça lui permet d'avoir une certaine relation avec lui. L'épouse pense que c'est mauvais pour la santé du chat. Le couple a alimenté la chicane au point que les deux ont considéré le divorce. Mais s'ils divorçaient, où allait le chat? J'ai suggéré qu'ils s'entendent sur un nombre maximum par jour et qu'il serait celui qui donnerait les gâteries, tandis qu'elle nourrirait le chat. Cela a apparemment réglé le problème.»-Tina Tessina, psychothérapeute et co-auteure de «Comment être en couple et être encore libre»

Dispute No. 2: La course pour remplir les papiers de divorce

«C'était une course à haute-vitesse jusqu'au tribunal pour voir quel époux serait en mesure de remplir les papiers de divorce le premier. Comme c'est presque toujours le cas, une dispute insignifiante a éclaté (je ne me souviens même pas à quel propos). Ils étaient sur le point de divorcer et étaient déjà séparés. Alors qu'ils se chicanaient et que j'essayais de régler la querelle, le mari a explosé et a déclaré qu'il allait prendre sa voiture pour se rendre jusqu'au tribunal signer les papiers de divorce. La dame a pris cela comme une menace et a assuré qu'elle s'y rendrait avant lui. Comme j'essayais de calmer le jeu, les deux ex-concubins ont coursé à travers la ville, dépassant les limites de vitesse et ignorant les lumières rouges.

Heureusement, j'ai réussi à les raisonner avant qu'ils ne se rendent au tribunal et aucun papier n'a été rempli ce jour-là. Ils ont toutefois fini par divorcer.» -Kurt Smith, thérapeuthe spécialisé en conseils pour hommes.

Dispute No. 3: Le rêve versus la réalité

«Un couple est venu pour régler un conflit qui minait leur mariage. L'épouse avait souvent des rêves mettant en scène son mari qui la trompait avec l'une de ses amies proches. Ses rêves étaient complètement fictifs et n'étaient basés sur aucune preuve ou soupçon. Elle le blâmait quand même d'agir de la sorte et de jouer dans son dos avec sa meilleure amie! Il levait les mains en l'air pour capituler, alors qu'il n'avait aucun moyen pour défendre des gestes qu'il avait posés dans les rêves de sa femme. Pendant des heures, elle se fermait totalement ou répondait de manière abrupte.

Pendant plusieurs séances de thérapie, nous avons discuté de ses peurs et avons mis l'accent sur l'écoute empathique. Finalement, nous avons découvert qu'elle avait souvent des cauchemars parce qu'elle prenait des cachets de mélatonine afin de dormir plus rapidement.» -Laura Heck, thérapeute conjugale et créatrice du site de thérapie en ligne «ForBetter»

Dispute No. 4: Une relation ouverte bien compliquée

«Bob et Carol (noms fictifs) sont venus en thérapie parce qu'ils étaient dans une relation ouverte et qu'ils voulaient discuter des règles entourant leur entente compliquée. Bob avait deux petites amies, que Carol acceptait tant qu'il ne les voyait que la fin de semaine et qu'il les contactait dans des plages horaires précises. Carol avait un petit ami et Bob acceptait qu'elle le voit le samedi, mais pas qu'elle entre en contact avec lui les autres jours.

Un jour, Carol a croisé son petit ami alors qu'elle était en voyage. Ils sont allés prendre un café ensemble, même si c'était un mardi. Elle l'a dit à Bob. En retour, Bob a décidé d'aller prendre un thé avec l'une de ses petites amies un lundi. Parce qu'elle était furieuse, Carole a alors décidé d'appeler son petit ami. Bob s'est alors senti trahi et a décidé d'appeler son autre petite amie afin qu'ils dînent ensemble un vendredi. Chaque semaine, Bob et Carol venaient me voir afin de confesser leurs agissements et leurs «vengeances» réciproques. Le bon fonctionnement de la plupart des couples ouverts tourne autour du temps ensemble, de l'attention, de l'affection et du sexe. Nous avons essayé de définir avec plus de clarté ces limites chaque semaine avant que je ne leur conseille de soit s'adonner entièrement à cette relation ouverte ou de grandir tout simplement. Les deux ont avoué qu'ils agissaient comme des adolescents.» -Tammy Nelson, thérapeute et auteure de «The New Monogamy»


Dispute No. 5: Un ultimatum absurde

«Un mari a dit à sa femme, avec qui il était depuis plusieurs années et qui lui avait confié être terrifiée à l'idée de divorcer et de rester seule: ''Ok alors, si je conserve ma maîtresse, nous restons ensemble, nous ne divorçons pas et ne changeons donc pas nos modes de vie.'' Verdict? La proposition a été rejetée. Ne demandez pas à votre épouse de renoncer à son confort afin de vous faciliter la vie. C'est immature.» -Whetstone

Dispute No. 6: Une dispute à propos d'une dispute

«Plus d'une fois, j'ai vu des couples se battre à propos de qui avant commencé la chicane ou de qui refusait de mettre son orgueil de côté afin de la terminer. ''Nous ne nous serions pas disputés si tu n'étais pas arrivé à la maison de mauvaise humeur! ''J'étais de bonne humeur quand je suis arrivé à la maison, c'est TOI qui a commencé!" Vous voyez le genre.

Peu importe qui a commencé la chicane, la question la plus importante est: "Pourquoi as-tu continué au lieu de chercher un moyen de calmer le jeu?"»- Winifred M. Reilly, thérapeute conjugale et familiale et auteure de «It Takes One to Tango»

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l'anglais.