POLITIQUE
06/04/2018 17:13 EDT | Actualisé 06/04/2018 17:14 EDT

Un patron de pétrolière critique Trudeau pour son faible appui aux pipelines

Trudeau a affirmé qu'il appuyait tant l'environnement que les projets de canalisation comme l'expansion du pipeline Trans Mountain.

AFP/Getty Images

Un grand patron de pétrolière a durement critiqué le premier ministre Justin Trudeau, vendredi, alors que celui-ci visitait la région des sables bitumineux du nord-est de l'Alberta.

Le chef de la direction d'Athabasca Oil, Rob Broen, a dit que s'il rencontrait M. Trudeau, il lui dirait que l'industrie a besoin d'un vrai leadership au sujet des pipelines d'exportation de pétrole, «et pas seulement de mots».

Lors de passages en Colombie-Britannique et en Alberta, M. Trudeau a affirmé qu'il appuyait tant l'environnement que les projets de canalisation comme l'expansion du pipeline Trans Mountain d'Edmonton à la région de Vancouver.

Mais M. Broen estime que M. Trudeau devrait plutôt s'asseoir avec des dirigeants de Kinder Morgan Canada, la société qui construit le projet TransMountain, afin de s'informer des obstacles auxquels elle fait face, puis intervenir pour faire tomber ces barrières.

Dans un discours aux investisseurs lors de l'assemblée générale des actionnaires de son entreprise, à Calgary, M. Broen a jugé que le gouvernement ne devrait pas avoir lancé une nouvelle version de l'Office national de l'énergie (ONÉ), ajoutant qu'il ne comprenait pas ce qui n'allait pas avec sa mouture précédente.

Il n'est pas non plus d'accord avec le premier ministre pour dire que l'adoption, l'an dernier, d'une taxe sur le carbone par l'Alberta facilitait les efforts pour la construction de pipelines, en faisant remarquer que cela n'avait pas encore entraîné de hausse de la capacité des canalisations.

«J'aimerais dire (à M. Trudeau) qu'il doit faire preuve de leadership dans le dossier des pipelines. Et pas seulement avec des mots», a affirmé M. Broen.

«Il doit appuyer Kinder Morgan, le pipeline qu'il a approuvé, et il doit s'assurer que le projet soit construit, s'assurer que nous puissions commencer à creuser et à le construire au bénéfice de tous les Canadiens.»

VOIR AUSSI: