NOUVELLES
06/04/2018 19:32 EDT | Actualisé 06/04/2018 19:34 EDT

Inconduite sexuelle: un ex-reporter de CTV poursuit son accusatrice

Le reporter réclame 7,5 millions $ en dommages et intérêts. Les journalistes de CTV ayant couvert l'histoire sont aussi visés par la poursuite.

Petrovich9 via Getty Images

Un ancien journaliste de CTV News faisant l'objet d'allégations d'inconduite sexuelle a intenté une poursuite contre son accusatrice, le diffuseur et la société mère de ce dernier.

Paul Bliss, qui a quitté CTV le mois dernier après avoir été suspendu en janvier, soutient avoir été calomnié par Bridget Brown et accuse CTV d'avoir publié et diffusé des déclarations diffamatoires dans les reportages portant sur les allégations de Mme Brown à son égard et sur sa suspension.

Le reporter réclame 7,5 millions $ en dommages et intérêts. Les journalistes de CTV ayant couvert l'histoire sont aussi visés par la poursuite.

Bridget Brown, qui se décrit comme une entrepreneure de Calgary et ex-employée de CTV, affirme que l'incident litigieux est survenu en 2006 lorsqu'elle se trouvait dans le bureau de M. Bliss.

Dans sa poursuite, Paul Bliss nie les allégations de Mme Brown et assure que ce qui s'est passé entre la dame et lui était consensuel. Il dit aussi que la situation a porté atteinte à son intégrité et à sa réputation professionnelle.

De son côté, Bridget Brown a déclaré que presque toutes les affirmations faites par M. Bliss dans sa poursuite étaient fausses.

CTV n'a pas voulu commenter l'affaire.

Aucune des allégations n'a été prouvée les tribunaux.

VOIR AUSSI: