POLITIQUE
06/04/2018 07:24 EDT | Actualisé 06/04/2018 07:25 EDT

La marijuana nuira aux Canadiens à la frontière américaine, craignent des sénateurs

Certains estiment que le gouvernement Trudeau a minimisé les conséquences de la légalisation de la marijuana.

shutterstock

Un plus grand nombre de Canadiens ne pourront plus franchir la frontière américaine à cause de la légalisation de la marijuana, craignent des sénateurs conservateurs qui ont rencontré des officiels américains.

Le sénateur Claude Carignan dit que ces rencontres lui ont confirmé ses soupçons voulant que le gouvernement Trudeau ait minimisé les conséquences de la légalisation sur les Canadiens qui tentent de se rendre aux États-Unis.

Accompagné de ses collègues Denise Batters et Pierre-Hugues Boisvenu, M. Carignan s'est rendu à Washington au début de la semaine où tous trois ont eu des discussions avec des membres de l'administration Trump, dont le procureur général Jeff Sessions, des cadres supérieurs de la Sécurité intérieure et de l'Agence des douanes et de la protection des frontières.

Il a raconté que c'est qu'il a entendu à Washington ne ressemble véritablement aux vagues assurances que lui ont donné les autorités canadiennes.

Le ministre fédéral de la Sécurité publique Ralph Goodale a déclaré la semaine dernière qu'il ne voyait pas les raisons pour lesquelles la légalisation de la marijuana au Canada pourrait causer des problèmes à la frontière. Il a mentionné qu'il demeurera toujours illégal pour les Canadiens d'apporter du cannabis aux États-Unis, tout comme il demeurera illégal pour les Américains de faire de même au Canada. Selon le ministre, les douaniers américains n'auront pas à fouiller encore plus les citoyens canadiens qui entrent dans leur pays.

Même si 10 États américains ont légalisé le cannabis, la possession de cette drogue demeure interdite en vertu des lois nationales américaines. Et c'est l'administration nationale qui décide en dernier ressort qui peut venir sur le territoire américain.

«Notre crainte est de voir le gouvernement minimiser les conséquences (de la légalisation) à la frontière, mais c'est le cas», a dit M. Carignan.

«Pour les autorités fédérales américaines, (le cannabis) est illégal et le demeurera, a soutenu le sénateur. Elles ne le légaliseront pas et poursuivront leur lutte contre (cette drogue).»

Dans un communiqué publié jeudi, les trois sénateurs prédisent que la légalisation entraînera des délais plus longs pour franchir la frontière américaine. Ils disent aussi s'attendre à une augmentation du nombre d'inspections secondaires attribuable à la détection par les chiens renifleurs de résidus ou d'odeur de la marijuana dans les vêtements d'un voyageur. Selon eux, un nombre inquiétant de voyageurs se verront retirer les privilèges que leur accorde la carte Nexus ou Passexpress.

Voir aussi: