NOUVELLES
05/04/2018 15:56 EDT | Actualisé 05/04/2018 16:20 EDT

«Terrorisme à l'envers»: Pierre Bruneau blâmé par le Conseil de presse du Québec

Les propos qu'il a tenus le soir de la tuerie à la mosquée de Québec étaient «discriminatoires», tranche le CPQ.

Le Conseil de presse du Québec (CPQ) juge que Pierre Bruneau a tenu des propos discriminatoires envers les musulmans dans les heures qui ont suivi l'attentat à la grande mosquée de Québec, le 29 janvier 2017.

En pleine émission spéciale, le chef d'antenne de TVA avait qualifié l'attaque, qui a fait six morts, de «terrorisme à l'envers».

«Un acte qui se fait contre une communauté musulmane chez nous, c'est quelque chose qu'on n'avait pas vu venir. On aurait pu imaginer le contraire, qu'une communauté musulmane, qu'un groupe extrémiste musulman commette un geste, mais que nous, quelqu'un d'une autre communauté attaque les musulmans c'est un terrorisme à l'envers, si vous me permettez l'expression», avait déclaré le vétéran journaliste.

Vivement critiqué, il s'était excusé le lendemain par voie de communiqué.

Le CPQ a estimé que les propos «contribuaient à entretenir des préjugés à l'égard des musulmans en suggérant qu'ils sont plus susceptibles de commettre des actes terroristes».

Si le Conseil dit avoir pris acte des excuses, il rappelle que celles-ci n'effacent pas «le tort causé à la communauté musulmane» par les propos de M. Bruneau.

Lorsqu'une plainte est retenue, l'entreprise de presse prise en défaut «a l'obligation morale de la publier ou de la diffuser». Toutefois, Québecor s'est retiré du Conseil de presse en juin 2010 et ne reconnaît donc pas son autorité.

Luc Lavoie: dur, mais permis

Le CPQ a par ailleurs rejeté une plainte contre Luc Lavoie pour des commentaires à l'égard de Martine Ouellet à l'émission La Joute. «Non, je ne l'aime pas beaucoup, parce qu'en plus, elle dit pas mal de conneries», avait lancé le commentateur. Il avait aussi avancé: «Elle se trouve de son goût, je pense.»

Selon le Conseil, les propos de M. Lavoie «peuvent sembler durs, mais ils ne suscitent ni n'attisent la haine ou le mépris».