NOUVELLES
03/04/2018 10:55 EDT | Actualisé 03/04/2018 12:31 EDT

Europe: des milliers de vols retardés en raison d'une «défaillance technique»

La moitié des vols prévus mardi pourraient être touchés.

Kryssia Campos via Getty Images

Une "défaillance" technique risque de provoquer des retards pour la moitié environ des près de 30 000 vols prévus mardi dans l'espace aérien européen, a prévenu Eurocontrol, l'organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne.

"Nous regrettons vivement les désagréments causés aujourd'hui aux voyageurs à travers l'Europe, mais la sécurité est notre priorité absolue en toutes circonstances", a indiqué l'organisation en fin d'après-midi sur son compte Twitter.

"Nous nous efforçons d'assurer un retour à la normale du réseau dans les prochaines heures", a-t-elle ajouté.

Eurocontrol n'a pas donné de détails sur le problème technique à l'origine de ces perturbations, dont une porte-parole a indiqué à l'AFP qu'il était inédit.

Plusieurs grandes plateformes aéroportuaires d'Europe ont fait état d'un trafic réduit ou ralenti par rapport à la normale.

L'aéroport de Bruxelles a indiqué que les départs "sont désormais limités à dix par heure". "Nous évaluons l'impact pour les prochaines heures", a-t-il précisé sur Twitter.

"Nous avons des retards au départ mais rien de dramatique, plus de 80% des vols sont à l'heure", a de son côté relativisé un porte-parole de l'aéroport de Francfort (Allemagne) joint par l'AFP.

"Aujourd'hui, 29 500 vols étaient attendus sur le réseau européen. Environ la moitié d'entre eux pourraient enregistrer un retard en raison de la panne du système", a indiqué Eurocontrol, après avoir relevé une "défaillance du système amélioré de gestion tactique des flux", dit ETFMS.

Ce problème avec le système ETFMS a eu pour conséquence la perte de certains plans de vol déposés par les compagnies aériennes.

"Les plans de vol déposés avant 10h26 (6h26 heure de Montréal) ont été perdus et il a été demandé aux opérateurs aériens de déposer à nouveau des plans de vol pour tous les appareils n'ayant pas encore décollé", a expliqué l'organisme.

Dans l'après-midi, l'aéroport d'Amsterdam-Schipol a invité les voyageurs à consulter les informations sur les vols sur son site internet à la suite de l'incident à Eurocontrol, faisant état de "possibles conséquences sur les procédures de départ".

"Notre trafic fait face à des retards dus à des problèmes dans les systèmes @eurocontrol", a indiqué de son côté l'aéroport d'Helsinki, sur Twitter également.

Les aéroports de Dublin, Prague et Copenhague ont également averti de possibles retards.

Si aucun impact notable n'était enregistré en Espagne en fin d'après-midi, "il est logique que cela finisse par nous affecter", a-t-on fait valoir à la compagnie aérienne Iberia.

Eurocontrol est une organisation intergouvernementale basée à Bruxelles et regroupant 41 Etats membres, dont les pays de l'UE, mais aussi l'Ukraine, la Turquie et la Norvège.

Sur son site internet, l'organisation indique que son rôle est d'aider ses membres "à assurer un trafic aérien sûr, efficace et respectueux de l'environnement dans toute l'Europe", ajoutant que son objectif était de créer "un ciel unique européen".