POLITIQUE
03/04/2018 16:11 EDT | Actualisé 03/04/2018 16:20 EDT

Allocution de Justin Trudeau devant l'Assemblée nationale française le 17 avril

Depuis le début de l'actuelle législature, seul le président du Bundestag allemand a fait un discours devant les députés français.

NurPhoto via Getty Images

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau s'exprimera dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale française le 17 avril, un exercice auquel ont été invités une vingtaine de responsables étrangers depuis le début de la Vème République, en 1958.

L'allocution du chef du gouvernement libéral, qui sera en visite officielle en France, aura lieu à partir de 15 heures (13H00 GMT), selon l'ordre du jour de l'Assemblée diffusé mardi.

Depuis le début de l'actuelle législature, seul le président du Bundestag allemand, le conservateur Wolfgang Schäuble, a fait un discours devant les députés français, pour défendre une résolution commune avec l'Assemblée française en faveur d'un nouveau traité bilatéral, dit de l'Élysée. La faible affluence dans l'hémicycle, un lundi, avait alors fait des remous.

Sous le précédent quinquennat, le dernier dirigeant à avoir eu les honneurs de l'hémicycle parisien avait été le roi Felipe VI d'Espagne, en juin 2015, après le président tunisien Moncef Marzouki, et le président italien Giorgio Napolitano.

En 1993, Philippe Séguin, alors président de l'Assemblée nationale, avait inauguré avec le roi d'Espagne Juan Carlos la tradition d'inviter des chefs d'État ou de gouvernement étrangers à s'exprimer dans l'hémicycle. Jusque-là, seul le président américain Woodrow Wilson était venu à la tribune, en 1919.